Petits fours et pièces montées Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
de Ephraïm Kishon - Alta
 

Avec Ephraïm Kishon, on touche au génie de l'humour juif. Je me souviens des premiers livres de lui que j'ai découverts, après m'être immergé dans les méandres tortueux des vaticinations de Woody Allen, comme autant de plaisirs à constater que l'idole new-yorkaise n'était pas un prototype unique et que d'autres auteurs maniaient avec acidité la satire des comportements quotidiens et des travers humains. Je me rappelle aussi que cette proximité de thème entre les deux auteurs m'avait presque persuadé qu'un humour "juif" existait réellement, avant de comprendre au bout de quelques années (avec les Monthy Python notamment) que l'emprise d'une culture donnée sur l'humour n'étaient qu'empreintes liées aux temps et aux lieux, et que les péripéties d'un héros juif racontées par Kishon seraient les mêmes à Shangaï racontées par un humoriste chinois, aux ressorts comiques et culturels près.
Donc Kishon est drôle, très drôle. Indescriptiblement drôle, de cet humour subtil jaillissant au coin d'une phrase, d'une situation, d'un mot, d'un contre-emploi volontaire des personnages et des histoires. Le genre d'humour que vous ne voyez pas venir, commençant par des histoires légères pour finir en grinçant par des parodies extrêmes où le non-sens côtoie la plus absurde des réalités.
Les livres de Kishon sont assez difficiles à trouver hors des bibliothèques publiques. Une raison de plus de se rendre à la vôtre pour en dénicher un.

 
PmM
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés