Neige Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
de Maxence Fermine - Arléa
 
Existe-t-il un pays aussi différent que le Japon ? Existe-t-il un peuple aussi impénétrable que les japonais ? Existe-t-il une poésie aussi...japonaise que le haiku ? Comment alors imaginer un roman japonais écrit par une occidentale ?
Neige mériterait d'avoir été écrit par un japonais. C'est un livre emprunt de cette beauté zen que l'on ne trouve que dans les jardins des temples zen de Kyoto.
Neige nous raconte la création des haikus, ces petits poèmes de trois vers et dix-sept syllabes qui disent la beauté de la nature :
"Vent hivernal
Un prêtre shintô
Chemine dans la forêt"
Ce roman est trop court pour que j'en dévoile l'histoire. On y parle de la recherche du blanc, des couleurs, de la beauté. Cette quête, but de tout poète, est celle de Maxence Fermine, et aussi d'Arléa, la maison d'édition : du style à la mise en page, un livre superbe.
 
LN
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés