Mission Bizou Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
d'Edika - Fluide Glacial
 
Difficile de parler d'Edika -et de son dernier recueil paru Mission Bizou-, en faisant une analyse d'une de ses planches par exemple. Justement parce que non seulement ses planches défient toute analyse, mais aussi parce qu'un recueil d'Edika est constitué des dernières planches parues dans Fluide Glacial, et qu'il ne constitue donc pas un véritable ensemble cohérent. Chaque planche (pour être plus précis, chaque gag constitué de quatre planches) est une suite illogique des précédentes, en même temps qu'une étape de plus dans la lente évolution de la vision que nous propose Edika de son monde personnel.
Difficile donc de décrire ce monde, de présenter sa femme, ses enfants, le chat (Clark Gaybeul, qui prend une place de plus en plus prépondérante au fil des albums) ou n'importe lequel des personnages -ou des archétypes de personnages- qui viennent peupler les cases (ou en déborder) au fur et à mesure des pages. De l'étude des moeurs félines à la chirurgie esthétique pour chien en passant par les reality-shows et par le pôle nord, le récit part dans tous les sens, tous les humours : la verve d'Edika bouleverse le paysage de l'humour en bandes dessinées en réinventant depuis plus de dix ans un nonsense britannique mâtiné d'absurde gotlibien (et d'une bonne dose de psychanalyse à la Woody Allen). En réalité, l'humour d'Edika est véritablement innovant, et repose sur un décalage constant dans l'observation de la vie quotidienne (de la vie de famille, de la télévision, de la société...). Son humour vaut d'ailleurs autant par ses histoires que par le fourmillement de détails annexes qui 'polluent' le déroulement de l'action. Il y a souvent deux, voire trois histoires parallèles, plus une multitude de gags récurrents, d'effets de bord (de case), d'astuces incompréhensibles et d'intrusion du réel dans la bande dessinée (ou l'inverse). Inracontable, donc, et à découvrir absolument.
 
PmM
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés