L'usage du monde Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
de Nicolas Bouvier - Payot
 
A tous ceux qui aiment les récits de voyage, voici un de ces rares livres qui ne sont ni des accumulations de descriptions pittoresques ni les états d'âmes d'un gros niais émerveillé par n'importe quoi sous prétexte qu'il est le seul à le voir et qu'il va pouvoir gonfler ses collègues de bureaux dans d'interminables soirées-diapos. C'est tout simplement un long voyage, même pas très loin : de l'Europe centrale à l'Asie mineure. Tout le long de ce très beau récit (illustré aux éditions La Découverte par le compagnon de Bouvier dont malheureusement le nom m'échappe) on retrouve la précieuse désinvolture qui de Corto Maltese à Claude Lévi-Strauss, certes dans des styles différents, permet de saisir ce qui fait l'étrangeté et la facilité du Dépaysement. Lorsqu'on traverse de cette façon les plus invraisemblables constructions humaines, avec une tranquillité qui n'est pas sans rappeler l'étonnante disposition d'un de nos nouveaux collaborateurs à s'étendre sans vergogne sur les plateaux de Risk, il apparait alors la véritable nature du voyage sans autre but que le déplacement désinteressé, celle que résume ainsi Bouvier : "On ne fait pas un voyage,c'est lui qui vous fait, petit à petit.". Je crois que c'est cette infime différence qui nait en nous lorsque nous nous éloignons qui fait crier à Caïn à ses compagnons qui s'éloignent dans la dernière planche de La ballade de la mer salée de Hugo Pratt "Vous êtes les plus beaux amis du monde!". Le livre de Nicolas Bouvier est une merveille.
 
EM
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés