Le Chemin de fièvre Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
de Pierre Wazem - Casterman
 
Il était difficile de concevoir qu'un auteur de Bandes Dessinées reprendrait les personnages créés par Hugo Pratt même s'il l'avait lui-même souhaité. L'univers de Pratt est si dense et si remarquable qu'on voyait mal qui aurait l'envergure nécessaire à sa continuation. Avec la caution de Patricia Zanotti (gardienne officielle du temple) et de Jean-Claude Guilbert (photo à l'appui !), ami de Pratt et compagnon de nombre de ses aventures éthiopiennes (même si on devine qu'au départ il était prévu une collaboration Wazem-Guilbert qui n'a pas eu lieu), c'est donc Pierre Wazem qui s'y est essayé et on ne peut que rendre hommage à ce certain courage.
La BD en elle-même n'est pas géniale : elle contient un peu trop de tous les éléments forts de l'univers prattien pour être crédible, je dirai même qu'elle est un peu trop "Corto Maltesienne" pour un opus des Scorpions du Désert... Casterman aurait interdire dans le contrat de Wazem toute discussion sous la une à Venise.
Mais je ne veux pas faire la fine bouche, Wazem a prouvé qu'on pouvait s'approprier les personnages de Pratt et j'espère qu'il aura l'occasion de continer ce travail en trouvant une histoire plus juste et plus personnelle pour la suite.
Et Corto ? Qui va s'atteler à continuer Corto Maltese ? Casterman et Zanotti ont particulièrement bien joué à mon avis en commençant les continuations de l'oeuvre de Pratt par les Scorpions peut-être moins "exposé" que Corto : ce tome des aventures de Koïnski a le mérite de réouvrir tous les possibles.
 
EM
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés