Folie Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
 

En bas d'une côte un garçon
Disait que l'intelligence
Naît parfois de la folie

J'avais un ami de ceux-là
Dans ma jeunesse
Maintenant c'est étonnant
Il est mort

D'autres déambulaient
Sans savoir pourquoi ni comment
Tirés par les cheveux le long des longs couloirs
De l'existence

Leurs yeux brillaient
Ressentaient-ils
Une absence ?

Et j'ai vécu comme j'ai vécu
A l'ombre de ceux qui songent
Le rêve d'être vieux quand le cœur est encore jeune.

 
DH
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés