Rencontre Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
 

Marché aux fleurs,
peut-être après la pluie.

Des centaines de roses
sans pudeur
exhibent leur robe rouge :
une hémorragie de velours.

Le mimosa encore chargé d'eau,
certainement jaune,
respire le muguet timide
jusqu'à l'évanouir.

Quelques touffes pelotonnées
tombent en silence
sur le pavé luisant de la rue...
comme des citrons murs.

Derrière les feuilles ruisselantes
des pivoines
(mais était-ce vraiment derrière?)
je vis ton visage.

Tes yeux noirs me fixaient
perplexité et certitude se fondaient
dans ce parfum offert à l'air
dans le vertige du nouveau jour.

Tous les mots qui submergeaient mon âme
étaient soudain chargés d'absence.

Il y avait toi
il y avait moi,
otages du printemps.

 
 
DC
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés