Mes plus beaux cadeaux Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
 

Ca y est, la date fatidique de votre annniversaire approche. Les couloirs de votre maison bruissent d'affectueux complots. Vous surprenez quelquefois, en ouvrant une porte à l'improviste, un agitation de papier multicolore subitement dissimulée par les membres de votre famille.
Enfin, le grand jour est arrivé ! Ils sont venus, ils sont tous là : la tante Jeanine, le cousin Maurice et l'inénarrable oncle Albert.Voici une compilation de nos plus beaux anniversaires et de leurs fabuleux présents, voici les cadeaux que vous aurez l'an prochain...

 
 
La parure de bureau
Ah délicieuse tante Jeanine, c'est elle qui vous tend un paquet cartonné hâtivement emballé. Merveille ! C'est une parure de bureau qui comporte dans un magnifique présentoir en feutrine rouge : un splendide plumier agrémenté de sa fausse plume-stylobille, un sous-main en skaï bordeaux rehaussé d'arabesques, un coupe-papier en fer blanc de Tolède fiché dans un presse-papier en métal doré affichant sobrement la mention "PDG".
 
Le mako-moulage
C'est la très gentille quoiqu'un peu gâteuse grand-mère Léontine qui vous tend avec un grand sourire un paquet enrubanné dans lequel vous savez déjà qu'il y a, outre une gentille carte avec des châtons, un magnifique mako-moulage tout neuf, avec son plâtre qui colle et ses modèles à vomir, avec ses couleurs criardes et sa foutue tétine en caoutchouc que l'on n'arrive jamais à enlever. Franchement, vous allez vous régaler. C'est juste dommage que vous ayiez 30 ans.
 
Le pull angora violet
Le regard malicieux de la grande-cousine Léonce (l'état-civil n'a pas encore enregistré son changement de sexe) s'est illuminée à la vue du beau cadeau qu'elle vous a offert. Mon dieu ! Quel beau pull ! Comme l'angora est doux, soyeux et furieusement ébouriffé ! Comme cette couleur violette episcopale est seyante ! Et vous, aterré, vous constatez que le seul endroit où avez une chance d'avoir du succès avec ce pull, c'est un bal masqué de chats homosexuels.
 
L'intégrale d'André Rieu (ou de Richard Clayderman)
Ah la cousine Berthe ! Ses grands yeux vous ont fait frémir, aux temps bénis de vos émois adolescents. Et aussi un peu ses gros nichons, faut être honnête. Elle, semblable à elle-même, hurle à tue-tête à qui veut l'entendre en parlant de l'intégrale d'André Rieu qu'elle vient de vous offrir : "c'est si roooooomantique !". Vous, vous supputez déjà le nom du groupe de techno-transe grunge du disque que vous échangerez à la place de ce CD maudit.
 
Le préservatif sous verre
Ah ouiche ! Il fallait bien que l'Oncle Albert fasse des siennes, et vous offre un cadeau de bon goût. Avec un sinistre clignement d'oeil destiné à affirmer la perpétuation d'un hypothétique tradition d'amitié virile à laquelle jamais, au grand jamais, vous ne souhaiteriez pourtant avoir affaire, il a brandi devant vos proches hilares ce délicieux chef d'oeuvre : un préservatif dans une petite boîte rouge, couverte d'une vitre, et portant l'inscription "En cas d'urgence brisez la glace". Vous l'acceptez pourtant, curieux mystère, avec de grands rires gras.
 
Le parchemin en faux-bois ciré
C'est le cousin Maurice qui a pensé aux murs trop nus de votre tout nouveau studio. La décoration, c'est une affaire sérieuse, et un beau cadeau peut faire beaucoup ! Alors vous voilà l'heureux possesseur d'un magnifique faux parchemin en faux-bois vraiment ciré, sur lequel est pyrogravé l'inoubliable devise "Les belles mères sont comme les étoiles, on les admire de loin.". Réjouissez-vous, cela aurait pu être une assiette en faïence affirmant "Les bons comptes font les bons amis".
 
Le slip éléphant
C'est le deuxième cadeau de l'Oncle Albert, celui qu'il avait gardé pour la bonne bouche, la fin du repas, la grande rigolade générale. Sous les rires, les lazzis, les invitations à l'enfiler (le cadeau, pas l'oncle), vous contemplez navré cet improbable présent : un délicieux slip décoré d'une tête d'éléphant et agrémenté d'une trompe en tissu permettant de ranger l'ustensile principal de votre service trois-pièces. Que faire dans ces circonstances ? Nous nous posons toujours la question...
 
 
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés