Rhinocéros Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
 

Un marais sous la neige, et la neige qui l'appelle
A voir .
Ses yeux myopes empalés sur les cornes d'ivoire
Cherchent
A savoir ce que cherchent et ne trouvent le bec ,
L'oiseau .
- Nous savons qu'un coup sec pourra rompre tes os .
Nous saurons dans ton dos nous ouvrir une brèche .
Ton épée est une lame qui évite le ciel .

Enfoncé dans la vase, l'animal ne dit mot .
Dans un hochement de tête, il s'escrime et s'agite ,
Interrompt le sermon et les coups de ciseaux .
L'ami s'est envolé mais revient aussi vite
Et reprends son labeur, sa quête vers le coeur .
Sous les échos lointains qui prétendent l'atteindre ,
Celui-ci frémit, tranquille et léger, bulle
Dans l'épaisseur d'argile qui ne sert qu'à le ceindre ,
Amassée sur ces côtes pendant presqu'une vie .

L'assaut dure encore à la tombée du jour .
Mais las
De la lutte inégale, l'oiseau abandonne là Les yeux
De la mésange bleue qui oublia comment
Voler .
- Tu sais qui j'ai été oiseau tu veux voler
Mon coeur. Reviens demain, je ferai de mon mieux .
Ton bec chaque soir me laisse un peu moins lourd .

 
NA
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés