June Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
 
 
Alors comme ça, c'est vraiment si facile ?
Je n'ai même pas eu peur, c'est sans doute pour ça que ce
perpétuel sourire s'est effacé dans le tien, si tiède. June.
Pour si peu de temps, c'est immense, ce moment entre
printemps et été.
Ce soleil dans mes bras. June.
Puis tout s'installe, c'est évidemment que je reste contre toi,
que je me love dans ton rire.
Alors, si c'est si simple, pourquoi s'y opposer ?
J'ai souvent vu des hommes pourtant de bonne foi s'arrêter
aux hautes tours du jardin, par peur des fourches et du gel,
peur du soleil de plomb sur des crânes trop lisses. Tout est
apprivoisé, chuchote le Prince.
Le Prince m'a dit à l'oreille qu'il ne fallait jamais s'opposer
aux saisons, qu'il est un temps pour l'hiver, un temps pour
l'été.
Me voici entré dans le temps de June.
 
EM
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés