L'Aleph ("comme dans un miroir")
 
Le miroir est la figure borgesienne par excellence. Le miroir comme symbole de la représentation, cette représentation parfaite que l’écrivain cherche mais n’atteint jamais.

C’est aussi l’ultime rebondissement du passage que nous illustrons. Au cas où nous ne seriez pas encore perdu dans les cercles de la réflexivité, voici le coup de semonce.

Tous les cercles de ces yeux qui se regardent en train de s’observer, etc. se trouvent multipliés, démultipliés par ces miroirs qui les redoublent à l’infini.

 
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés