Claude Rich : biographie de l’acteur français

Le cinéma français a connu une gamme assez variée d’acteurs qui en plus d’incarner plusieurs rôles, se sont illustrer de fort belles manières. Ce sont surtout des acteurs qui ont propulsé le cinéma et le film français et qui ont contribué à leur donner leurs lettres de noblesse. Au nombre de ces vaillants hommes de scène figure en bonne place Claude Rich. Qui est véritablement cet homme ? Que savoir sur sa vie ? les détails dans cet article. Lisez.

Qui est Claude Rich ?

Né le 8 février 1929 à Strasbourg, Claude Rich y passe ses toutes premières années avant de déménager pour Paris en 1935 avec toute sa famille. L’un des facteurs ayant motivé cette venue en Paris était surtout le décès de son père. Alors que sa mère avait foi que son fils deviendrait un prêtre de l’Eglise catholique, c’est vers le théâtre que Claude Rich se pencha. En effet, c’est durant la seconde guerre mondiale que la passion Claude Rich va naître pour le théâtre. C’était en 1944 alors qu’il vivait encore en pension à Neauphle-le-Vieux. En cette période, il était employé à l’Ecole du Gai Savoir ; école dans laquelle il réalisait des spectacles  de marionnettes.

Lire également : Article 1124 du Code civil : explication de l'article de loi

Mais alors qu’il était un employé d’une banque, il s’inscrit au Conservatoire après avoir suivi l’un des cours d’art dramatique de Carles Dullin. C’est donc à ce haut lieu du savoir qu’il fit la connaissance de plusieurs autres passionnés comme lui. Avec eux, il forme ce qu’ils ont appelé « la bande du Conservatoire ». Chacun d’eux nourrira sa passion de la plus belle des manières pour devenir plus tard avec  Claude Rich des figures incontestées du cinéma français.

Claude Rich : une carrière d’acteur bien nourrie

Claude Rich a bénéficié d’une carrière d’acteur bien nourrie. En effet, son premier rôle au cinéma lui fut offert par René Clair. C’était un petit rôle dans Les Grandes Manœuvres en 1955. A partir de cet instant, il commence à s’imposer dans le milieu et devient l’un des meilleurs profils pour les seconds rôles dans plusieurs autres films. Il joue notamment dans les films tels que Les Tontons flingueurs  en 1963 ; Oscar  en 1967 face à Louis Funès. De plus en confiant et performant, il obtient en 1968, des rôles plus remarquables avec Alain Resnais. Cet état de choses lui a permis de jouer l’un des principaux rôles dans Je t’aime, je t’aime.

Lire également : Gerard Butler (biographie) acteur anglais

La carrière de Claude Roch prend ainsi son envol. Elle s’est surtout diversifiée aussi bien sur les scènes que dans les écrans. D’ailleurs, il a participé à de nombreux téléfilms dans lesquels il a incarné et interprété le rôle-titre. Ses apparitions se multiplient ainsi dans plusieurs films, cinéma, théâtres, comédies jusqu’en 2015 où il produit pour la dernière fois au cinéma dans le film Lady Grey d’Alain Choquart.

Claude Rich : un palmarès bien récompensé

Les différentes performances de Claude Rich lui ont valu une multitude de récompenses. Il reçoit entre autres prix :

  • Le Prix du Syndicat de la critique pour toutes ses apparitions 1970 et 1980 ;
  • Un César du meilleur acteur en 1993 ;
  • Un César d’honneur en 2002 pour l’ensemble de sa carrière ;
  • Nommé pour le César du meilleur acteur dans un second rôleen 2009 et en 2013;

Il a reçu de nombreuses autres distinctions qui font de lui l’un des acteurs français le plus distingué pour ses nombreuses réalisations.

Claude Rich : une filmographie exceptionnelle

Claude Rich a joué dans plus d’une centaine de films durant sa carrière. Il faut dire que sa performance à traversé tous les temps et s’étend sur plus de 65 ans. Au cours des trois premières décennies, il a joué entre autres dans :

  • Les Grandes Manœuvres en 1955 ;
  • Mitsou en 1956 ;
  • La Française de l’Amour en 1960 ;
  • L’Homme à femmes en 1960 ;
  • Tu peux ou tu ne peux pas  en 1970 ;
  • La Race des seigneurs en 1973.

Il va s’illustrer dans plusieurs autres films au cours des autres décennies par des légendaires films qui ont propulsé sa carrière. Il s’agit notamment de :

  • un matin rouge  en 1981 ;
  • promotion canapé en 1990 ;
  • les acteurs en 2000 ;
  • et si on vivait tous ensemble ? en 2012 ;
  • Lady Grey en 2014.

Qui est la femme de Claude Rich

Après l’acquisition de sa maison en 1957, Claude Rich se marie avec l’actrice Catherine Renaudin en 1959. Ils donneront naissance à deux filles dont Delphine qui est aujourd’hui une comédienne et Nathalie Rich-Fernandez, peintre. Le couple va par la suite adopter un fils du nom de Remy. Après une carrière bien nourrie,  Claude Rich décède le 20 juillet 2017 à son domicile des suites d’un cancer à l’âge de 88ans.

Le parcours de Claude Rich au théâtre

Claude Rich a un parcours théâtral très riche. Il a commencé sa carrière sur les planches en 1948 avec la troupe des Tréteaux de France, dirigée par Jean Danet. Il a notamment joué dans ‘L’Avare’ de Molière et ‘La Locandiera’ de Carlo Goldoni.

En 1955, il a rejoint la Comédie-Française où il est resté pensionnaire pendant près de dix ans. On peut citer parmi ses rôles marquants celui du Cid dans la pièce éponyme de Corneille ou encore celui d’Harpagon dans ‘L’Avare’.

Parallèlement à son activité à la Comédie-Française, Claude Rich a participé à des créations contemporaines telles que ‘Le Balcon’ de Genet ou encore ‘Les Séquestrés d’Altona’ de Sartre.

Après avoir quitté la Comédie-Française en 1966, Claude Rich a continué sa carrière au théâtre en interprétant de grands rôles classiques tels que Don Diègue dans ‘Le Cid’, Henri IV dans ‘Henry IV’ ou encore Tartuffe dans l’éponyme pièce de Molière.

Il est aussi apparu régulièrement sur les scènes nationales et internationales tout au long des années 80 et 90, avant que ses apparitions ne deviennent plus intermittentes ces dernières années.

Au total, Claude Rich aura été présent sur les planches pendant près d’un demi-siècle, avec une passion et un talent qui ont su convaincre public et critiques spécialisés.

Les rôles marquants de Claude Rich au cinéma

Si le théâtre est la grande passion de Claude Rich, cela ne l’a pas empêché de s’illustrer aussi au cinéma. Au fil des années, il a su se créer une place à part dans le paysage cinématographique français en jouant dans des films variés allant du drame à la comédie.

Claude Rich a ainsi tourné avec les plus grands réalisateurs du 7ème art français tels que François Truffaut, Bertrand Tavernier ou encore Alain Resnais. Parmi ses rôles marquants, on peut citer celui d’Antoine Doinel dans ‘Baisers volés’ et ‘Domicile conjugal’, deux films réalisés par François Truffaut.

Il a aussi interprété un personnage inoubliable dans le film culte de Gérard Oury : ‘La Grande Vadrouille’. Dans ce long-métrage comique sorti en 1966, Claude Rich campe le rôle d’un pilote britannique échoué en France pendant la Seconde Guerre mondiale et aidé par deux résistants.

Au-delà de ces rôles marquants, Claude Rich a participé tout au long de sa carrière à une multitude d’autres projets cinématographiques qui ont contribué à renforcer sa notoriété auprès du grand public. On peut notamment citer ‘Le Souper’, film réalisé par Edouard Molinaro et adapté de la pièce éponyme consacrée aux dernières heures du pouvoir sous Napoléon Bonaparte, ou encore ‘Les Enfants Terribles’, réalisé par Jean-Pierre Melville et adapté du roman éponyme de Jean Cocteau.

Au total, Claude Rich aura tourné dans près de 90 films tout au long de sa carrière cinématographique. Un parcours impressionnant qui témoigne de son immense talent en tant qu’acteur.