Que signifie DSI : définition de DSI

purple and blue light digital wallpaper

Le sigle DSI est couramment utilisé dans le monde de l’entreprise, mais il n’est pas toujours clair pour tout le monde. Cette abréviation désigne un poste clé de la structure organisationnelle des entreprises et pouvant avoir des implications majeures dans la stratégie informatique de ces dernières. Dans cet article, nous allons définir ce que signifie DSI et expliquer son rôle dans l’entreprise.

Définition et rôle du DSI

Le DSI (Directeur des Systèmes d’Information) ou Chief Information Officer (CIO) est un poste exécutif responsable de la stratégie informatique et des systèmes nécessaires pour soutenir les objectifs de l’entreprise. Initialement centré sur les aspects techniques, le rôle du DSI est devenu de plus en plus important avec la montée en puissance de la gestion de l’information électronique. Dans de nombreuses entreprises, le DSI relève directement du Directeur général et peut même siéger au conseil d’administration.

A lire en complément : Quel PC abordable pour jouer à GTA V en 2022

Le DSI a pour mission de sensibiliser les cadres et les salariés à l’importance de l’informatique et ainsi qu’aux risques que celle-ci peut représenter pour l’entreprise. Pour cela, au sein des géantes firmes, il travaille à la tête d’une équipe de professionnels capables de gérer tout ce qui a rapport avec l’informatique.

Le DSI délègue la plupart du temps la supervision des opérations informatiques quotidiennes à un assistant technologique. Toutefois, sa fonction exacte change énormément selon le domaine industriel et géographique.

A lire aussi : Comment trouver la nouvelle adresse de zone téléchargement en septembre 2023

Histoire de la naissance du DSI

Avec l’intégration de l’informatique dans les opérations des entreprises à la fin des années 1950, le poste de Directeur des Systèmes d’Information (DSI) a été créé. À cette époque, les responsables informatiques étaient généralement des cadres moyens ou supérieurs travaillant au sein du service de traitement des données électroniques, plus tard appelé le service informatique (SI).

La période entre les années 60 et le début des années 80 est couramment appelée « l’ère mainframe ». Ce temps est principalement caractérisé par les ordinateurs mainframe qui étaient utilisés pour automatiser les processus administratifs. Au début, les responsables informatiques étaient peu impliqués dans la définition de la stratégie informatique. C’étaient les fournisseurs dominants comme IBM qui fixaient le cap.

La principale responsabilité des DSI était de mettre en place de nouveaux systèmes et de maintenir ceux qui étaient déjà en place. Au fur et à mesure que les entreprises ont commencé à exploiter la technologie mainframe pour leurs activités, le rôle du responsable informatique est devenu de plus en plus important.

Les multiples critiques sur le manque de réactivité face aux besoins du métier n’ont pas freiné l’expansion de cette profession. Ainsi, le nouveau rôle du DSI devait s’aligner sur les besoins de l’activité et nécessitait l’acquisition de compétences en gestion d’entreprise et en communication, en plus de la maîtrise des technologies de l’information.

Salaire

Il est courant dans de nombreuses entreprises que le budget alloué au poste de Chief Information Officer (CIO) soit déterminé en pourcentage du chiffre d’affaires. Tout comme le budget informatique, la rémunération d’un DSI peut varier considérablement en fonction de plusieurs facteurs.

La rémunération d’une personne détenant le poste de DSI dépend non seulement de son expérience, mais également de la taille et du chiffre d’affaires annuel de l’entreprise. Selon les évaluations de multiples cabinets d’enrôlements spécialisés dans les technologies de l’information, la rémunération annuelle d’un DSI en France varie de 70 000 € à plus de 150 000 €.Haut du formulaire