Douleur dos : les différentes douleurs

Les douleurs de dos sont encore appelées douleurs dorsales et surviennent pour plusieurs raisons.  Aussi, même si la colonne vertébrale en est à l’origine, toutes les douleurs ne sont pas les mêmes. De ce fait, nous essayerons de vous parler des différentes douleurs liées aux maux du dos.

Les douleurs inflammatoires

La connaissance de la cause de votre mal vous permettra de trouver les solutions draconiennes y afférentes. De ce fait, pour identifier les douleurs de type inflammatoires, il convient de dire qu’elles sont dues à diverses causes. Au nombre de celles-ci, nous pouvons parler des lésions ou inflammations des tissus comme les muscles et articulations. C’est le cas pour la hernie discale. En effet, celle-ci correspond à la sortie du disque intervertébral qui comprime les nerfs en provoquant une douleur. Ainsi les douleurs du dos peuvent se propager jusqu’à la jambe.

A lire en complément : Comment déceler un problème de la thyroïde ?

Par ailleurs, le mal de dos inflammatoire se caractérise également par des douleurs qui surviennent dans la nuit. Mais aussi, il se caractérise par des raideurs matinales durant plus de 30 minutes. Un autre symptôme observé chez les personnes souffrant dudit mal, c’est qu’elles sont âgées de moins de 40 ans. Par ailleurs, le même mal de dos perdure quotidiennement depuis plus de 3 mois. Et ce, malgré les séances de rééducation et les traitements. Soulignons que pour ce type de douleurs, il convient de se rapprocher d’un rhumatologue. Ce dernier doit être un spécialiste de l’appareil locomoteur et des maladies affectant les articulations, les os et les muscles.

A lire en complément : C’est quoi une fibroscopie gastrique ?

Les douleurs neuropathiques

Dans le contexte des douleurs neuropathiques, elles correspondent à une altération ou une lésion du système nerveux central ou périphérique. Ainsi, nous distinguons les douleurs neuropathiques centrales (lésion du système nerveux central : cerveau ou moelle épinière). Aussi, nous distinguons les douleurs neuropathiques périphériques (plexus, racines et nerfs). Aussi, pour caractériser les douleurs neuropathiques, il faudrait qu’il y ait une lésion apparente. Et ce, à l’instar de celle de la moelle épinière. Donc, il faudrait que cette lésion soit authentifiée. Cependant, toutes ces douleurs peuvent donc se manifester sous forme :

  • de sensations de brûlure
  • ou de sensation de picotements
  • de sensation de décharges électriques dans les jambes et les bras par exemple

Par ailleurs, soulignons que lesdites douleurs sont souvent chroniques. En effet, elles vont durer un certain temps et généralement plus de 3 mois. De plus, le traitement est le même car il vise la lésion nerveuse. Aussi, les douleurs des petites fibres nerveuses terminales rentrent dans le cadre des douleurs neuropathiques. Soulignons également que plus tôt une douleur neuropathique est traitée et moins, elle s’amplifiera. Au besoin rapprochez-vous de votre rhumatologue, spécialiste de la douleur.