Comment fonctionne un lombricomposteur ?

lombricomposteur

Le lombricomposteur est un dispositif placé à l’intérieur de la maison et qui permet de transformer les déchets organiques en engrais naturel pour les plantes. Si vous souhaitez en utiliser dans votre logement ou appartement, voici comment cela fonctionne.

Lombricomposteur : comment ça marche ?

Le fonctionnement d’un lombricomposteur est simple. Lorsque vous disposez de l’appareil dans votre intérieur, rassemblez vos déchets organiques. Assurez-vous de les trier en y retirant les matières plastiques et les verres cassés.

A lire également : Qui est le mari de l'actrice Rachida Brakni ?

Après cela, vous déposez l’ensemble des déchets récoltés à la surface de l’appareil. Ceux-ci sont dès lors attaqués par les vers qui peuvent être des bactéries, des champignons ou des acariens. Les résidus sont ainsi ingurgités pour produire de la matière utile.

Il est ici important de savoir que les vers se nourrissent en permanence. De ce fait, tant qu’ils trouvent des déchets dans leur sillage, ils ne cessent pas de manger. Cela fait qu’ils s’accumulent le plus vers les endroits à forte présence de nourriture.

A découvrir également : Qui est la femme de Draxler ?

Les déchets verts sont ainsi dégradés, ce qui va produire une certaine quantité d’eau rendant l’intérieur de l’appareil toujours humide. La décomposition produit des lombrithés. Ce liquide sert d’engrais pour fertiliser vos plantes.

Les particularités du lombricomposteur et ses différents organismes

Dans le fonctionnement d’un lombricomposteur, il est important que le taux d’humidité soit à un bas niveau. Vous devez donc y veiller. Outre cela, après 6 mois maximum, le plateau contenant les premiers déchets regorge suffisamment de lombricompost prêt à l’emploi. Vous le retirez et vous placez ensuite un autre plancher. Dans le cas contraire, vous pouvez ajouter un vide au-dessus pour permettre aux organismes de monter au niveau supérieur.

Par ailleurs, pour vous assurer du bon fonctionnement de votre dispositif, vous devez faire le choix d’un certain nombre de vers. Il s’agit notamment de l’Eisenia Fetida, Eisenia Andrei, Collembole, Enchythréides, Mycélium, etc. Ceux-ci sont mieux placés pour assurer une décomposition optimale des déchets.

La forme du lombrithé et sa contenance

lombricomposteur

L’engrais écologique obtenu a une couleur homogène et une consistance liée au taux d’humidité. Vous devez garder en tête que lorsque le lombricompost est prêt, aucune trace de déchets n’est visible. Après avoir récupéré le jus liquide, celui-ci a un aspect concentré. Diluez-le avant de l’utiliser sur vos plantes.

D’un autre côté, le lombrithé a une forte teneur en champignons et bactéries utiles pour l’enrichissement du sol. Aussi, les bactéries se trouvant dans ce jus concentré nourrissent bien les racines des plantes. Pour donc tirer parti des bienfaits de cette composition, il est conseillé de la mettre dans un récipient ouvert. Cela évite la mort des bactéries se trouvant à l’intérieur.

Mode d’utilisation

Pour une utilisation optimale de votre lombricomposteur, de bons gestes doivent être adoptés. Le dispositif doit être bien aéré. Cela permet aux organismes d’avoir une quantité suffisance d’oxygène pour bien amorcer la décomposition des matières.

Par ailleurs, la récupération du lombrithé doit se faire avec soin et surtout à la main ou avec un outil destiné à cet effet. Pour éviter de récolter des vers pendant l’opération, vous pouvez les attirer vers de la nourriture en plaçant un plateau au-dessus de l’ancien. Assurez-vous que celui-ci contient du déchet organique frais. Ainsi, après quelques heures, procédez au retrait de lombrithé.