Comment fabriquer un pont roulant efficacement

Le pont roulant reste l’appareil le plus adapté pour assurer une bonne gestion de la logistique, dont la manutention et le levage des équipements lourds. Ce dispositif facilite le déplacement, le stockage, le chargement et le déchargement des équipements lourds ou des produits à l’intérieur comme à l’extérieur d’un bâtiment industriel. Il faut toutefois que le pont roulant soit bien conçu afin de pouvoir assurer ces multiples fonctions. Découvrez dans cet article les étapes à suivre pour fabriquer un pont roulant.

Quelles sont les étapes de la fabrication d’un pont roulant ?

La fabrication d’un pont roulant se déroule en trois grandes étapes. Ces étapes doivent être respectées afin de concevoir un dispositif sécurisé et de grande qualité. Chacune permet d’atteindre un objectif donné.

A lire également : Quel CBD est le plus efficace contre la douleur ?

Étude des besoins

Avant de vous lancer dans la fabrication d’un pont roulant, il faudrait d’abord étudier vos besoins. Ceux-ci doivent être pris en compte lors de la fabrication de votre équipement. Par exemple, le type de charge à manutentionner, les contraintes du milieu et la fréquence d’utilisation constituent des facteurs à prendre en considération pour concevoir un pont roulant.

Le choix de la structure du pont roulant

Après avoir défini vos besoins, il faut maintenant choisir le modèle de pont roulant le mieux adapté à votre projet. Selon vos besoins, vous pouvez opter pour un pont roulant monopoutre, un pont roulant bipoutre, un pont roulant posé sur rails, un pont roulant suspendu ou un pont roulant mobile.

A découvrir également : Mélisande Gomez : la journaliste française qui en sait long

La fabrication du pont roulant

Le pont roulant est constitué de plusieurs éléments. Cet équipement est formé d’un pont et d’un palan ou d’un treuil. Le pont est une structure horizontale en acier qui se déplace sur 2 voies de roulement. Ses dimensions dépendent de la capacité de levage de l’équipement. Le palan ou le treuil est posé ou suspendu. Votre pont roulant peut être manuel ou motorisé. Les techniciens tiendront compte du modèle de pont roulant choisi lors de la fabrication de votre équipement. Pour vous assurer du respect des normes en vigueur, il faudra que votre équipement soit vérifié et certifié par un organisme agréé avant son installation dans vos locaux. Les fabricants peuvent également vous proposer des options comme une commande filière ou sans fil, un palan à câble ou à chaîne, une transaction manuelle ou motorisée.

Comment installer un pont roulant dans un bâtiment industriel ?

Généralement, le montage du pont roulant se fait élément par élément. Le pont est le premier élément à installer. Après vient l’installation du sommier sur les deux extrémités du pont. Il faut ensuite assembler le mécanisme de levage, le chariot et le mouflage afin de former le bras de votre pont roulant. D’autres supports sont installés le long du pont pour former la ligne d’alimentation du mécanisme de levage.

En hauteur, vous devez bien attacher le chemin de roulement à la structure porteuse pour qu’il puisse supporter le poids du pont et de la charge à manutentionner. Le rail peut être soudé ou fixé à la structure avec un dispositif de serrage. Servez-vous d’une grue pour fixer le pont sur les rails de roulement. Il faut noter que la pose d’un pont roulant est réglementée par la norme NF EN 15 011.

Comment fonctionne un pont roulant ?

Le fonctionnement d’un pont roulant est comparable à celui d’une grue. Le levage est assuré par un mécanisme mobile. Mais contrairement à une grue, le pont roulant ne présente aucun risque de basculement, car il repose sur deux rails. Ces derniers guident la traverse lors du déplacement des charges. Les rails peuvent être suspendus sous la charpente du bâtiment industriel. On peut aussi les poser sur des colonnes maçonnées du bâtiment. Le pont roulant sera adapté à la disposition du bâtiment. Le pont supporte un chariot suspendu. Celui-ci est doté d’un mécanisme de levage permettant de déposer ou de lever la charge.

La mise en œuvre du pont roulant est assurée par un opérateur de façon manuelle ou à partir d’une boîte de commande. Celui-ci actionne les composants électriques de l’appareil. L’opérateur doit suivre une formation et obtenir un certificat d’aptitude à la conduite en sécurité des ponts roulants. Le titulaire d’un CACES R 484 peut aussi manœuvrer un pont roulant.