L’achat Immobilier ? Les pièges à éviter

L’achat d’une maison ou d’un appartement constitue un investissement important qu’il faille sécuriser. Si comme les ¾ des Français, vous souhaitez faire un achat immobilier, il vous faut éviter certains pièges qui ne paraissent pas forcément évidents. En voici quelques-uns.

S’en tenir à une seule offre (le coup de cœur)

Le coup de cœur, c’est le logement qui répond à tous vos critères, l’habitation parfaite. Dans certains cas, le prix proposé peut vous paraître attractif au point où vous prenez la décision de faire l’achat immobilier.

A découvrir également : AL'IN Action Logement : simplifier votre recherche de logement

Quand bien même la demande est plus forte que l’offre ces dernières années, il est crucial de faire jouer la concurrence. Ainsi, vous devez toujours comparer les offres afin de vous assurer que vous ne pouvez pas trouver mieux sur le marché.

Surtout quand il s’agit de votre première acquisition immobilière, il faudra vous renseigner sur le tarif pratiqué dans la région. S’en tenir à une seule offre est le premier piège à éviter.

A découvrir également : Est-il intéressant d'investir dans l'immobilier à La Seyne sur Mer ?

Vouloir se passer d’une agence immobilière pour l’achat immobilier

Il n’est pas obligatoire de passer par une agence immobilière pour un achat immobilier. Dès lors, les particuliers peuvent opérer des transactions entre eux.

Il est évident que ce mode d’achat vous permet d’économiser vos ressources. En sollicitant une agence, c’est bien entendu un coût supplémentaire, mais cela vous garantit un achat sécurisé.

Il existe deux avantages principaux à passer par une agence immobilière. Dans un premier temps, l’agence s’assure que le bien est conforme à la législation en vigueur.

De même, elle s’assure que l’acheteur profite de la meilleure offre possible. Sur le territoire français, 70 % des transactions sont assurées par des agences immobilières.

Parmi les 30 % restants, l’agence se garde de s’impliquer dans 1 cas sur 2, car elle juge le logement trop onéreux. Se passer d’une telle agence, c’est vous exposer à des vices cachés.

Bâcler la visite

Dans un processus d’achat immobilier, la visite est une étape cruciale. Une erreur en tant que visiteur est de vous fier aux premières impressions.

La visite d’un logement est stratégique. Si vous recherchez un logement dans une zone calme, inutile de faire une visite en week-end.

Vous devriez aller sur les lieux en pleine semaine pour vous faire votre propre idée du niveau de bruit réel dans les environs.

L’essentiel est de ne pas rester superficiel. Si le vendeur indique qu’il y a une cave ou un grenier, assurez-vous de les visiter.

Méfiez-vous des caves qui ne sont pas accessibles. En réalité, elles augmentent le prix à l’achat et peuvent par la même occasion nécessiter d’importants investissements.

S’il s’agit d’un bien ancien, une erreur sera de ne pas se faire accompagner par un professionnel. En demandant le diagnostic de performance énergétique (DPE), ce dernier est en mesure de vous en faire une interprétation fidèle.

Ainsi, il vous communiquera une estimation précise du coût des travaux de rénovation thermique à effectuer selon l’état du bien.

Sous-estimer les coûts cachés de l’achat immobilier

Une erreur classique que font les acheteurs immobiliers est de sous-estimer les coûts cachés associés à l’achat d’un bien. Effectivement, le prix d’achat ne représente souvent qu’une partie des dépenses nécessaires pour acquérir une propriété.

Parmi les frais cachés courants, on trouve notamment les honoraires du notaire. Ces derniers peuvent varier considérablement selon le montant de la transaction et la complexité du dossier. Pensez à bien vous renseigner en amont sur ces frais afin de pouvoir budgétiser correctement leur impact sur votre budget global.

Il y a aussi les frais liés au crédit immobilier. Ceux-ci comprennent principalement les intérêts et l’assurance emprunteur, mais aussi des frais annexes tels que les frais de dossier ou encore ceux liés à la garantie hypothécaire. Encore une fois, il est crucial d’avoir une idée précise de ces coûts dès le début du processus d’achat.

Si vous achetez un bien ancien ou nécessitant des travaux importants, vous devrez probablement faire face aux frais liés aux rénovations. Cela peut inclure tout, depuis la remise en état électrique jusqu’à la révision complète de la plomberie, en passant par quelques travaux cosmétiques, comme le rafraîchissement complet des murs, des peintures et des papiers-peints.

Un autre aspect souvent négligé dans l’estimation financière globale sont les charges mensuelles récurrentes, telles que celles relatives aux copropriétés, aux taxes foncières et d’habitation, ou encore les charges liées au chauffage et à l’eau.

Pensez à bien considérer la revente du bien. Si vous envisagez un jour de revendre le bien immobilier acheté, pensez à prendre en compte les éventuelles fluctuations du marché immobilier, ainsi que la durée pendant laquelle vous prévoyez de garder ce bien.

Il est donc crucial d’établir une estimation aussi précise que possible des coûts cachés associés à l’achat immobilier. Cela vous aidera non seulement à élaborer un budget solide pour votre projet, mais aussi à éviter toutes mauvaises surprises financières qui pourraient survenir dans le futur.

Ne pas se renseigner sur le quartier et ses environs avant de faire une offre

Un autre piège fréquent dans l’achat immobilier est de ne pas se renseigner suffisamment sur le quartier et ses environs avant de faire une offre. Effectivement, il faut connaître les caractéristiques du quartier que vous envisagez pour votre future acquisition. La situation géographique peut jouer un rôle clé dans votre choix final. Vous pouvez préférer être proche de votre lieu de travail ou d’études, près des commerces et des commodités locales, ou encore à proximité d’une aire verte pour profiter pleinement du grand air. Par conséquent, il faut étudier les besoins de votre famille. Un peu de recherche en amont peut donc faire toute la différence pour vivre sereinement dans votre nouveau chez-vous.