Wang Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
de Pierre Bordage - J'ai Lu
 
Dans ce roman d'anticipation, Pierre Bordage met en scène un avenir pas très lointain de notre monde où les pays riches du nord se sont isolés du reste du monde grâce à un infranchissable rideau électromagnétique. Ailleurs, la barbarie règne, la loi du plus fort donne tous les pouvoirs aux clans mafieux qui pullulent, notamment dans les pays de l'Est devenus territoires libres après la guerre russo-chinoise. Seul espoir d'échapper à la misère ou à l'enrôlement forcé dans les milices des triades : le passage à l'ouest, lors de l'ouverture biannuelle du rideau électromagnétique à un petit nombre d'émigrants en route vers un avenir inconnu. Wang, le personnage principal, émigre et va occuper un rôle de premier plan dans les jeux politiques du monde occidental.
Avec cette trame intéressante, Pierre Bordage nous délivre un roman épique dont il a le secret, aussi bien construit que ceux de la série des Guerriers du silence. Un souffle qui rappelle les meilleures pages de Dan Simmons ou de David Brin. Malheureusement, cet auteur qui pourrait être le continuateur moderne de Jules Verne, a eu quelques difficultés avec la prospective terrienne, comme de nombreux auteurs avant lui. Ecrire un roman sur le futur de l'humanité... vaste et difficile entreprise. Bordage a sans doute voulu mettre trop de choses dans son roman, comme cette invraisemblable philosophie taoïste à deux francs, ou ses humains mutés s'envolant vers les étoiles, pâle mythe utopiste. Dans un roman d'action comme celui-là, jouer au plus fin avec l'analyse des sentiments et de la société humaine est une gageure. Au total, on se surprend à sauter les nombreux pages inintéressantes pour suivre les aventures de Wang. Quant à la fin, elle est prodigieusement inintéressante. Préférez Les Guerriers du silence, La Citadelle hyponéros et Terra Mater.
 
PmM
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés