Rosa Blanca / La révolte des pendus Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
de B. Traven - 18x18
 
Traven a déjà beaucoup de lecteurs. Entouré de mystères, la vie de cette homme est fascinante mais il rappelait lui-même "qu'un écrivain ne doit pas avoir d'autre biographie que ses livres." Très populaire, donc, sauf pour moi, qui n'en n'avait jamais entendu parler il y a à peine un mois. A ce stade de mon petit texte, ceux d'entre vous qui connaissent sont sans doute navrés de mon inculture -à ma décharge, je souhaiterais souligner que j'ai été élevé par des parents qui possèdent un basset, c'est dire le degré d'incommunicabilité qui règne chez moi-, les autres -qui ont sans doute eu également affaire à ce curieux mélange de teckel et de varan que constitue le basset- lisez bien ce qui va suivre.

Un livre de Traven est un livre rare. Un excellent livre. Un livre qui d'une manière ou d'une autre influencera votre moral pendant de semaines. Il décrit une réalité donnée, en l'occurrence le système latifundiste mexicain et l'influence des compagnies pétrolières américaines au milieu du siècle, situation révoltante s'il en est. Il décrit et ce sans prendre partie : loin de toute envolée, il laisse l'injustice se dévoiler elle-même en analysant froidement les raisons d'agir de chaque personnage, de l'indien exploité à la maîtresse du président de la Condor Oil Company. Si cet homme avait un basset, Traven nous expliquerait en quoi cela pourrait influencer son maître. Il réussit le tour de force de, sans être pessimiste ni optimiste, surtout pas manichéen, de faire passer un courage révolutionnaire à partir d'une situation, d'une histoire comme il y a en a eu sans doute des milliers, voire plus et que, croyez-moi, c'est pas prêt de s'arrêter. C'est cette simplicité froide qui rend le texte si attachant et c'est ce refus du compromis, d'une certaine tendresse envers ses personnages qui leur donne tout leur poids. On ne met pas un instant en doute ce que Traven nous raconte : ses livres sont trop honnêtes dans leurs raisons mêmes d'exister.

J'ai à côté de moi La charrette, Le trésor de la Sierra Madre et Le vaisseau des morts, je vous dirai ce que j'en pense la prochaine fois mais je vous les conseille déjà, tout comme l'excellent Apprenez à dire "non" à votre basset de A. Whipple.

 
EM
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés