Quotidien délirant Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
de Miguelanxo Prado - Casterman
 
Prado est un auteur de bandes dessinées catalan qui produit depuis quelques années des oeuvres formidables tant par la qualité du trait et de la technique que par la pertinence de la critique humaine. Car le domaine de prédilection de Prado, c'est l'épinglage des travers humains, de la bêtise et de la méchanceté. Ses héros sont toujours vaincus par ceux-là même que l'on aurait plaisir à voir écrasés par un rouleau-compresseur lancé à pleine vitesse : vieilles acariâtres, machos mesquins, fonctionnaires refoulés, gosses méchants, les histoires fourmillent toujours des comportements les plus injustes, les plus mesquins, les plus vils. Le héros, normal, moyen, sans arrière-pensées, est broyé par l'injustice d'un engrenage toujours inexorable. On s'identifie toujours au héros évidemment, parce qu'il est difficile de faire autrement, même si l'on sent que Prado n'est peut-être pas loin de décrire parfois les obscurs sentiments qui nous ont forcément animés à un moment ou à un autre...
Prado, c'est aussi un trait splendide, une vision nouvelle de la perspective (Hé oui, c'est possible) et des couleurs au crayon et au pastel (pour certaines histoires) qui donnent à ses planches une tonalité particulière. Il faut lire Prado pour découvrir une facette importante de la bande dessinée hispanique contemporaine. Ses oeuvres : Manuel Montano (un Pepe Carvalho gaffeur), Chienne de Vie, C'est du Sport, Y'a plus de Justice...
 
PmM
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés