Nazis dans le métro Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
de Didier Daeninckx - Baleine
 
Nazis dans le métro est un épisode de la vie tourmentée du Poulpe, ce prête-nom du polar français puisque chaque volume est rédigé par un auteur différent. Cette fois, c'est Didier Daeninckx qui s'y colle et qui plonge Gabriel le Mollusque dans les méandres d'une vendetta virale sur fond de montée xénophobe et de délires antisémites. Daeninckx connaît son métier et ne part pas en croisade, il laisse le Poulpe sauver l'honneur à sa manière, c'est-à-dire celle "d'un enquêteur un peu plus libertaire que d'habitude". Il est beaucoup question d'engagement politique, de connexions entre les extrêmes, gauche et droite, mais avec la légèreté d'un anarchisme un peu désespéré. Le charme de cette série réside justement dans cette volonté d'inquiétude et donc de vigilance accrue. L'intrigue policière proprement dite et la satire politico-sociale s'effacent (sans pour autant être négligées) devant ce recueil de témoignages, de "petits faits vrais" comme le disait Stendhal, et c'est ce qui rend le Poulpe si attachant et sa présence si salutaire dans le polar français. De plus, rédiger un volume de cette série est en passe de devenir un exercice de style ludique pour tous les ténors de série noire.
 
EM
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés