Mutations Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
de Robert J. Sawyer - J'ai Lu SF
 
Bon d'accord, ce n'est ni Hypérion, ni le Poids de son regard. Sawyer n'est pas non plus Banks, ni Brin, mais quand même. Comment un auteur arrive-t-il à conjuguer des thèmes aussi improbablement associés que la recherche sur le génome humain, un héros atteint de la maladie de Huntington, une femme télépathe, une expérience de resurrection néanderthalienne et la poursuite de criminels nazis (Mutations), ou bien la recherche de l'âme, l'adultère, l'intelligence artificielle, le clonage et l'interrogation sur l'au-delà (Expérience Terminale, roman antérieur) sans sombrer pour autant dans le ridicule ? Sawyer y réussit pourtant, et même si son écriture est souvent rapide, elle n'est pratiquement jamais en défaut flagrant d'irréalité comme peuvent l'être par exemple les romans de Werber ou de Crichton. Peut-être la clé du succès est-elle justement l'utilisation de bases scientifiques solides, sans jamais que l'intrigue n'ait à creuser plus loin et donc à faire des hypothèses hasardeuses. Peut-être que les romans de Sawyer sont juste des romans aux ressorts classiques, habilement dissimulés sous un habillage scientifique particulièrement bien réussi.
En tout cas, ses livres se lisent avec plaisir, avec désir, avec impatience : on saute d'une page à l'autre pour savoir comment cela va se résoudre, se terminer, pour avoir la confirmation des coups de théâtre que l'on a pressentis (Sawyer ne masque pas vraiment ses 'révélations'). On butine, on volette de page en page, en sautant parfois des paragraphes, mais sans avoir l'impression de perdre quelque chose de décisif. On lit parfois d'un oeil distrait, ou en coup de vent entre deux stations de métro. On lit d'un oeil distrait, certes, mais sans pouvoir s'en passer... Là est toute la réussite de Robert Sawyer.
 
PmM
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés