London Fields Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
de Martin Amis - 10x18
 

Martin Amis est présenté sur la quatrième de couverture comme le Céline contemporain anglais, ce qui est peut-être légèrement abusif, même en tenant compte de son roman prodigieux La flèche du temps. En lisant London Fields, le sentiment d'avoir affaire à un auteur d'exception ne s'estompe pas. La virtuosité de la construction du livre, le parti-pris narratif qui nous projette dans le coeur même du livre sont les marques indiscutables de la stature littéraire de leur auteur. Le noeud des relations qui se nouent entre les personnages est passionnant à explorer, même si l'auteur nous en laisse peu la latitude. La référence permanente à son propre travail d'écriture, à travers le personnage de l'écrivain manipulateur qui ne sait plus très bien ce qu'il manipule, introduit une dimension surprenante dans la complexité des mises en perspective du livre, à tel point qu'il est parfois difficile de savoir si l'on acteur, lecteur, écrivain du livre. Le personnage du joueur de fléchettes est incroyablement bien campé, celui de la séductrice machiavélique terriblement ostentatoire. L'interaction des personnages nous plonge dans cette ambiance londonienne des faubourgs, dans ce mélange de sensations et d'impressions qui constitue l'atmosphère de ces London Fields qui donnent leur nom au roman.
Mais malgré ce brio, le roman se traîne. Le manque de compacité, les longueurs et les rabâchages gâtent le plaisir de la lecture. On se surprend à sauter des paragraphes. La fin, annoncée par l'auteur dès les premières lignes du livre, n'apporte pas le plaisir escompté, celui que l'auteur avait savamment attisé dans les chapitres qui nouaient progressivement les relations, mettaient en place un décor tragi-comique qui se révèle vide et froid. En définitive, l'on se retrouve un peu déçu par ce déploiement d'artifices savants qui ne mène pas au feu d'artifice escompté, même si l'on reconnait en son for intérieur que London Fields est sans doute le livre récent le plus étoffé et le plus construit que l'on aie lu depuis bien longtemps.

 
PmM
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés