Les mutinés de la révolte Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
de Tronchet et Gelli - Glénat
 
Troisième volet des aventures de Raoul Fulgurex, Les mutinés de la révolte (Après Le secret du mystère et La mort qui tue) est encore meilleur que les deux précédents. Prises à contre-pied continuelles des classiques de la bande dessinée et du roman, trames tortueuses et totalement arbitraires, richesse des entrecroisements d'intrigues et de leurs illustrations, tout concourt à donner une nouvelle démonstration de la virtuosité de Tronchet, soutenue par le dessin de Gelli. Le style de ce dessin contribue d'ailleurs à la réussite de l'ensemble, par l'utilisation d'un pseudo-réalisme dérapant sans cesse dans une outrance de formes et de positions proche du dessin animé de Tex Avery. Les personnages acquièrent une force inédite par l'utilisation systématique de contre-emplois ; chacun apparaît avec au moins une facette complémentaire de son caractère principal. Wang-Ho le sanguinaire se révèle humaniste, le boss paternaliste retombe en enfance, Balmine réfléchit, Ténébrax se révèle pleutre. Même Beef-N'ose, à la psychologie forcément unique, apparaît en double avec des missions différentes et opposées. Dans ce tome, ce procédé est beaucoup plus présent que dans les deux premiers, et cela donne au récit une densité extrêmement plaisante.
 
PmM
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés