Les chemins de Damas Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
de Pierre Bordage - Au Diable Vauvert
 

Pierre Bordage est un auteur important dans le paysage de la science-fiction française, parce qu'il produit beaucoup d'ouvrages, et qu'il les produit avec un variété de sujets et une très bonne facture. Cependant, j'avais déjà dit dans ces colonnes que je trouvais dommage que ses choix de narration, ou de méthode d'écriture pour être plus précis, lui servent principalement à esquiver les problèmes posés par ses propres scénarios : ses recours de plus en récurrents aux astuces magiques et religieuses sont assez déplorables parce qu'elles ne permettent que de masquer les faiblesses de ses constructions, par exemple pour sortir d'une impasse par une pirouette d'écrivain. Cela n'est pas rédhibitoire pour apprécier ses livres, mais je trouve que cela atténue le plaisir que l'on ressent quand on se laisse porter par ses aventures initiatiques ou ses space-opéras inventifs.

Ces recours à de tels artifices me semblent être de plus en plus nombreux : de la formidable série issue de Terra Mater aux Fables de l'Humpur qui finit en queue de poisson, je trouve qu'il n'y a pas de progression, mais plutôt une dégradation. Wang et Abzalon sont les illustrations de cette dualité : idées et génie narratif gâchés par des enfilades de clichés et par des pseudo-philosophies simplistes et dénuées d'intérêt. Les chemins de Damas clôturent le cycle démarré par L'Evangile du Serpent, et je crois que cette série marque un point culminant dans les prétentions - il faut bien les appeler ainsi - philosophico-spirituelles de Bordage. C'est navrant, parce que ce développement mystique se fait au détriment de la narration et du scénario. C'est navrant, parce que Bordage a la classe et la talent d'un conteur comme Jack Vance, mais que se prendre au sérieux n'a jamais réussi à un auteur de SF ; là où Vance a su garder une distance et gagner en maturité, Bordage régresse vers l'adolescence de la pensée.

 
PmM
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés