Le mariage de Rahan Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
de Lécureux et Chéret - Lécureux / Centlys
 
Rahan. Quelques noms comme celui-ci peuvent vous plonger soudainement dans les souvenirs forcément nostagiques de l'époque où vous achetiez Pif-Gadget, où Docteur Justice, Okada, Hercule, Supermatou, Horace ou bien Totoche accompagnaient chaque semaine un gadget en plastique souvent fascinant à monter. Rahan a du en déclencher des vocations positivistes ! Fils des âges farouches et plus grand inventeur de l'humanité, anti-curé de choc et humaniste altruiste, l'imberbe préhistorique a meublé notre enfance de rêveries : ah, s'échouer sur une plage vierge et construire un abri, et cuire des poissons sur un feu de palmes, et les déguster avec le pain que l'on a soi-même fabriqué et le sel que l'on a patiemment extrait de la mer ! Au milieu de ces bons sauvages, Rahan le justicier élimine d'autorité les méchants toujours semblables, dans la danse toujours recommencée d'un scénario quasiment immuable d'une aventure à l'autre. Mais bon sang, pourquoi s'en va-t-il toujours, pourquoi ne fonde-t-il pas cette humanité parfaite, où tout le monde posséderait les cinq vertus représentées par les griffes du célèbre collier (que j'ai longtemps porté), où tout le monde aurait droit de porter le célèbre slip en cuir et l'étui à couteau en queue de castor (de lézard ?). Ah Rahan ! Pourquoi faut-il que tu voyages toujours ? En tout cas, malgré ta blondeur aryenne et ton monde manichéen, malgré les invraisemblances et les approximations, tu t'es arrêté une bonne fois pour toutes dans nos petits coeurs d'enfant. Et même maintenant, il te reste sous la trame grossière du dessin et les effets un peu creux du scénario un charme qui ne se dément pas.
 
PmM
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés