Le corps exquis Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
de Poppy Z. Brite - J'ai Lu
 
Dans la série "psychopathe-tueur en série-cannibale-homosexuel-drogué", voici un livre qui n'a pas grand intérêt. Il est curieux de voir comme la transgression de codes qui n'existe plus que dans les mentalités les plus conservatrices peut devenir un filon littéraire. Comment vous dire ? Disons qu'on a l'impression d'écouter un groupe de hard-rock satanique : on commence par rigoler, puis l'on s'ennuie définitivement. C'est pas parce qu'on est une femme, qu'on écrit des histoires de crimes atroces dans des milieux glauques et qu'on évoque le sida comme un châtiment et une arme qu'on est subversif. Et surtout qu'on arrête de mettre en quatrième de couverture une photo de la nana déguisée en vampire, l'air torturée par une réalité qu'elle est seule à connaître (tout ça avec un très joli logo "nouvelle génération". Je préfère personnellement "100% anti-teckel"). Les écrivains qui par souci de carrière ont décidé d'être maudits et transgressifs (et qui sont publiés à la pelle) me gonflent. Dis-donc, Poppy (?!) Z. Brite, si tu faisais plutôt un groupe de hard-rock satanique ?
 
EM
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés