Joie Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
de Luis de Miranda - Le temps des cerises éditions
 
Luis de Miranda est un jeune écrivain (25-27 ans à vue de nez). Il publie son premier roman Joie . Lors d'une séance de dédicaces, il m'a confié avoir pensé à Auster, Eco et Kundera. Et c'est vrai. Le thème tout d'abord : une société secrète perpétue les préceptes de philosophes (réels) oubliés depuis l'antiquité. Ça sent le Pendule de Foucault. Heureusement, Joie est plus lisible que le roman hyper cultivé d'Umberto Eco. Comme Auster , Luis de Miranda a compris le processus qui conduit un homme à s'enfermer dans un monde intérieur, à refuser le bonheur que les autres lui proposent. La touche Kundera est là aussi, plus diffuse peut-être, dans un style qui passe de la narration à la poésie et à l'explication philosophique.
La littérature a besoin de sang neuf, et je suis persuadé que nous sommes dans une époque de synthèse. Des oeuvres comme Joie réussissent à marier harmonieusement récit, poésie et réflexion.
 
LN
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés