HP Lovecraft, le roman de sa vie Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
de L Sprague de Camp
 
Il faut expliquer à nos lecteurs que la rédaction de KaFkaïens s'est fixé à une le nombre maximal de mauvaises idées par numéro. Et bien ce coup-ci, c'est moi qui l'ai eu. Pourtant je pensais qu'il était louable de ma part de m'interesser à un des auteurs les plus mysterieux de ce siècle. seulement, pour faire une bonne biographie, il faut être deux : un "personnage" interessant et un bon écrivain-chercheur. Là, force m'est d'avouer qu'il n'y a personne. Lovecraft (que j'imaginais gentil papy un peu dérangé) était un fasciste tout à fait répugnant. La paranoïa, qui est son outil littéraire de référence, n'était pas un simple procédé. Ce (pauvre) type était un maniaco-dépressif de premier ordre, obsédé par la pureté et sa conservation. Il était donc déjà difficile de s'interesser à la vie de ce nazillon -surtout par les temps qui courent- mais quand tout cela est raconté par le dernier des abrutis, on s'énerve très vite. Je ne suis pas un grand connaisseur de l'oeuvre de Sprague de Camp (je sais juste qu'il a écrit quelques Conan), peut-être même -et là c'est vraiment pour fâcher personne- est-elle digne d'intêret mais d'une part il me parait difficile de le suivre quand il s'extasie sur le génie de Lovecraft pour insister ensuite sur son manque total (il faut bien l'admettre) de talent littéraire; d'autre part, et c'est le plus insupportable, il est impensable d'admettre comme justification du racisme et du conservatisme de Lovecraft un simple "tout le monde pensait ça" que sous-tendent une méconnaissance historique et une volonté de falsification tout à fait dégueulasse. On sent d'ailleurs, à travers certaines remarques, que LSdeC n' est pas loin d'être d'accord avec HPL sur bien des points. Bref, ce texte m'a donné la nausée du début (peut-on imaginer titre plus débile?) à la fin. Ca fait du bien quand ça s'arrête et les quelques faits sur lesquels on aurait aimé en savoir plus sont noyés dans le flot lamentable des notes bibliographiques qui sont apparement pour LSdeC plus important que l'analyse et la critique des textes mis en rapport avec les évènements biographiques.

Mes chers amis, contentez-vous donc des nouvelles de HPL qui surnagent, elles sont toutes dans le premier tome des oeuvres complètes dans la collection Bouquins, présentées par Lacassin et évitez les pollutions de l'autre raté.

 
EM
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés