A l’instant Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
 

A l’instant grandit encore
A travers des murs soudain géographiques
Le plan des rues de Paris

Je vais
Par des avenues et des places pavées
Ignorant pour toujours
le besoin, matériau morne et lourd

Choses célestes
Oubliés les jours
Seuls comptent mes pas
Chargés d’histoires muettes

D’où le songe de cela ?
Elle m’avait dit : j’étais celui-là
La statue peu recommandable d’un philosophe de la rue des Ecoles

Projets de l’esprit rendu place de la Sorbonne
Mais hélas elle veut encore
Passons.


 
DH
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés