Home Sweet Home Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
 
Chez Moi c’est interdit, sans issue, forbidden
Propriété privée, incursions verboten,
Pas passer la frontière, attention pièges à loup,
L’essence du Chez Moi, c’est de n’être Chez Vous.

Avis aux égarés, veuillez partir de là !
Veuillez quitter ces lieux, vous êtes ici Chez Moi.
Aux intrus importuns les sommations sont dues,
Ainsi que le gros sel pour les parties charnues.

C’est un peu trop facile et pour dire un peu court,
De jouer le touriste en quête d’un recours.
On ne me la fait pas, ces estrangers flâneurs
Ce sont les avant-gardes de légions de voleurs.

Ah ouiche on le sait bien et personne n’est dupe.
On vous aveugle d’un sein ou du vol d’une jupe,
Pendant que des comparses entrent chez leur victime,
Détrousser l’honnête homme de ses biens légitimes.

Et par inattention à ces ruses de malheur,
On voit s’évaporer tant d’années de labeur.
Chez Moi devrait pourtant être un endroit sacré,
Notre jardin secret intangible et parfait.

Au nom de la terre qui ne elle ne ment pas
Groupons-nous, propriétaires, autour de ce combat
La propriété étant un droit inviolable et sacré
Faisons de Chez Nous des lieux mieux protégés.

Boutons-les tous dehors, ces importuns sournois
Qui volent tous nos biens jusque dans nos bras.
Vade retro voleurs, laissez-moi mes objets,
Ma collection d’horloges, mon lecteur DVD,

Mes livres, mes tableaux, mes assiettes-dictons,
Mes coussins tricotés, mes vases, mes napperons,
Laissez mes pulls tranquilles, mes CD, mes habits,
Otez vos sales doigts de ma télé chérie.

Chez Moi, c’est bien compris ? Vous êtes ici Chez Moi !
Comment faut-il le dire, en verlan, en patois ?
Encore un pas de plus, encore un pas de trop,
Et ma propriété sera votre tombeau.

 
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés