La Tape amicale Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
 

De la première que je te donnai
Anodine et hésitante
Ton omoplate a laissé dans ma paume
Un pommeau
Un pommeau de craie
De la poussière encore solide
Mes phalanges crispées se referment
Aujourd'hui
Sur ton poignet
Et tes larmes
Des larmes ne sauraient briser un os

 
NE
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés