Le Feu / Le Désir Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
 
Le désir court, animal obscur,
Et rêve de langues de feu aux pieds des rosiers ;
Il glisse dans une douleur suave
Mais quand il parvient au but,
À l'orée du bois,
Il est ému,
Tremble comme le vent
Et déambule oublieux entre les arbres.
 
DH
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés