Construire un soleil Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
 
C'est un soleil, de ceux qu'on peut regarder en face
Sans crainte de remplir ses orbites de sable.
C'est comme un soleil, une rafale plus que blanche
Qui traverse et rosit la peau qui joint mes doigts.
 
J'en étais à me protéger du soleil, j'en étais à guetter l'ombre.
Je sentais la sueur qui liquidait mon torse
Et qui aurait rêvé de devenir nuage.
J'en étais à m'éteindre avec application.
 
Et j'avais l'idée d'une attaque, d'un coup.
Comme une tâche sur mon œil gauche,
Comme un bout de soleil ôté d'une morsure.
 
Cet éclat dans mon regard, ce passage de planète,
Je l'ai envoyé presque joyeusement
Promener sur des ciels dont on ne revient pas.
 
EM
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés