Le silence et le brouhaha Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
 
Quelqu'un a réclamé le silence. C'était loufoque : s'il y a un truc qui ne se réclame pas, c'est bien cela, c'est bien le silence. En tous cas, moi, j'ai trouvé sa requête absurde. Mais il avait quelque chose à dire, alors je me suis tû. Il a ri, d'abord. Puis il s'est adressé tour à tour à chacun des convives. "Toi, tu vas mourir", a-t-il dit à l'un. "Toi aussi", a-t-il ajouté en désignant l'autre. Il s'est alors tourné vers moi. Il a dit : "Toi aussi, tu vas mourir". Personne n'a su le contredire. J'ai bien eu envie de lui rétorquer que non, je ne mourrai pas. Mais puisqu'il avait raison, je n'ai pas osé : ç'aurait été mentir. Alors, j'ai acquiescé et j'ai réclamé le brouhaha. C'est encore ce que j'ai trouvé de mieux à faire.
 
NE
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés