July Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
 
Cette chose,
cette chose qui devait nous chercher depuis un bon moment
sans nous rencontrer,
cette chose, je l'ai trouvé dans ton cœur de l'été, July.

Il n'est pas de saison qui puisse soutenir
le passage constant du soleil me chuchote le Prince.
Je ne suis pas de ceux qui se sont arrêtés,
par peur de l'orage et de la grêle à la lisière du pré.

J'ai goûté la pluie de Juillet sur la terre brûlée.
J'ai goûté le goût de ton cœur de l'été, July.
Et c'est inaltérable que je passe, tête nue,
Déjà presque un oiseau écrasé de chaleur
A qui le ciel, d'un coup, ferait défaut.

Le Prince m'a dit à l'oreille qu'il ne fallait jamais s'opposer
Aux saisons, qu'il est un temps pour l'été, un temps pour
l'hiver.
Et c'est ainsi sans doute,ma tendre July,
que le poète règle, une fois pour toutes,
la marche des saisons.

 
EM
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés