Mes Prophètes Favoris Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
 
Je me contenterai dans cet exposé aussi précis que brillant de rappeler les grands prophètes de l'Histoire, non pas ceux dont des spécialistes vous rebattent les oreilles ou qui maintenant font carrière à Hollywood, non, les obscurs, les sans-grades, les oubliés, ma foi, sans doute à juste titre.


Gagourt le Perse :
Ami de Zoroastre, natif de l'est iranien, Gagourt s'exclu très rapidement de la secte créée par son ami suite à des désaccords cruciaux, notamment sur la question des frais d'inscriptions. Il a une révélation alors qu'il erre dans le désert, sur la montagne de Shiz, et Dieu lui indique toutes les chorégraphies des tubes de l'été des cinq siècles à venir. Il meurt d'épuisement en tentant d'apprendre la Macarena. Son influence fut réduite, mais le succès de " Aserejé " l'année dernière fait dire à certains de ses sectateurs que la fin du monde est proche.

Quetzathisismycoatl :
Aztèque issu d'une famille noble, Quetzathisismycoatl s'est très tôt insurgé contre la pratique de sacrifices humains dans les rites de son peuple. Il prétendait s'entretenir avec Huitzilopochtli, le Dieu du feu, bien que tous ses amis soutiennent qu'il parlait avec un lama. Ses conceptions humanistes furent vite prises en grippe par les prêtres de sa communauté, et son cœur fut offert au Dieu du Soleil pendant les fêtes de la Moisson. Son influence fut nulle, quoique sa cage thoracique particulièrement résistante permit d'améliorer la taille des lames d'obsidienne.

Caius Libidinum :
Contemporain d'Auguste, Caius Libidinum a inventé bien avant les raëliens la méditation sensuelle, suite à une conversation avec Vénus au sortir d'une session particulièrement pénible au Sénat. Les instructions de la Déesse sont astreignantes mais claires : pour connaître l'état d'extase qui permet de communiquer avec les Dieux, le pénitent doit s'enduire le corps de miel et se livrer aux attouchements rituels avec une quinzaine d'esclaves des deux sexes dans une pièce remplie de nourriture raffinée. L'enseignement de Caius connaît un grand succès dans la bonne société romaine, et ce même après sa mort tragique : il périt étouffé par un groin de truie confit à la rose alors que tous ses amis et esclaves, persuadés d'assister à une pantomime comique, applaudissent à tout rompre. Il est indirectement responsable de la chute de l'empire romain.

Olaf " Yip-Yip " Tekelsönn :
Fier viking, il a fait régner la terreur sur l'Europe du Nord au XIème siècle, avant d'être mordu par un teckel de combat lors du siège de Riga en 1089 (si jamais vous ne trouvez aucune information sur un siège viking à Riga en 1089, c'est que j'ai des preuves que vous n'avez pas, non mais !). Aussitôt, il se rase la tête et crée le culte de la Révélation du Teckel Vrai. Les principes de cette foi sont simples et sont régis par les " Cinq Piliers " : Baballe, Jappement, Miction sournoise, Papattes et Pèlerinage à la Niche Suprême. Olaf connaît une mort affreuse : il est, pour une raison inexpliquée, dévoré par des varans dans la région de Bergen. Son influence fut importante, et la proue en forme de teckel de son drakkar reste le symbole de son ordre.

Espérendieu " Wouf-Wouf " Lasalle :
Paysan poitevin né au XIVème siècle, Espérendieu Lasalle est élevé dans le culte de la Révélation du Teckel Vrai. A quinze ans, alors qu'il joue avec son maître Titus, il se perd et tombe par hasard en arrêt devant ce qu'il décrit comme " un teckel géant doré " qui lui parle en patois du bas-Poitou. Dès lors, Espérendieu tente de convaincre ses amis que leur Eglise se fourvoie : il milite contre l'expulsion des caniches du culte, contre les petits manteaux rouges de cérémonie et contre le port de la laisse pour les nouveaux disciples. Convaincu d'hérésie, il est condamné à mort et jeté dans une fosse remplie de varans. Miracle ! les varans tombent à genoux et chantent un hymne à sa gloire, un peu comme les cochons à la fin d'Hannibal de Thomas Harris. Espérendieu disparaît dans un aboiement colossal. Ses fidèles ont créé l'Ordre du Temple des Sept Teckels Témoins des Derniers Jours qui comptent aujourd'hui 47 millions de membres à travers le monde et génère un chiffre d'affaires de 385 milliards de dollars après impôts.

Friedrich Von Arf :
Aristocrate bavarois ruiné par le crack de 1929, Friedrich sombre dans la dépression et l'ésotérisme marxiste. Persuadé d'être la réincarnation de Feuerbach mais aussi de Olaf Tekelsönn, il cherche à réconcilier lutte des classes et prolétariat avec les piliers de la foi teckelienne. Incompris de ses pairs, il se réfugie dans son rêve d'un teckel 100% aryen et rejoint le parti nazi en 1931 où ses discours enflammés lui taillent vite une réputation d'orateur redoutable. Malheureusement pour lui, lors d'une soirée choucroute à la brasserie " Der kleine Daschung ", il se perd dans une comparaison douteuse quant aux " merveilleuses petites papattes " du Führer et plus personne n'entendit plus jamais parler de lui. Dieu soit loué, l'influence de ce salopard est restée nulle.


Voilà, mes amis, heureux d'avoir réussi à placer les résultats de ces années de recherche… Bon, bon… La prochaine fois, nous parlerons des mœurs des bébés okapis dans la savane, voilà qui devrait me permettre de remplir une autre rubrique sans problème…

 
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés