Le nouveau réseau Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
Ce document est un fragment de l'article intitulé l'Accès au savoir sur Internet.
 

Lorsque l'on commence à connaître le réseau et les méthodes de recherche de l'information, il devient très facile de trouver les pages les plus intéressantes, les plus pertinentes. Pour que les débutants puissent trouver rapidement ce qu'ils recherchent, ou tout du moins des pages d'une valeur suffisante pour qu'ils se sentent confortés dans l'idée qu'ils sont sur la bonne voie de recherche, il leur faudrait connaître des points d'entrée satisfaisants. Et c'est justement ces points d'entrée qui leur font défaut, les privant de toute référence efficace, et les conduisant même parfois au découragement.

Pourtant, les points d'entrée efficaces et pertinents ne manquent pas. Plutôt qu'un portail généraliste à but ouvertement commercial (donc visant à maximiser son audience), plutôt qu'un moteur de recherche acceptant toutes les informations et présentrant un fatras de références totalement inégales sans contrôle aucun, l'internaute débutant a tout intérêt à utiliser ces annuaires non commerciaux qui foisonnent sur les sujets les plus divers. Tous ces annuaires sont soit maintenus par des bénévoles, soit issus de services publics. Ils sont le plus souvent parfaitement objectifs et précis parce que leur existence repose sur la passion de leur auteurs (pour les bénévoles) ou sur la notion de service public, et qu'ils ne dépendent de rien d'autre pour leurs choix et leurs ambitions.

Très loin du web commercial, semblable dans la démarche aux fondateurs du web et aux tenants du logiciel libre, ces annuaires, ces portails, ces sites dans leur ensembles représentent sans doute le meilleur du web. Mais l'internaute débutant n'a pas les moyens d'accéder à ces sites de manière simple et directe, justement parce l'internet qui le touche, ou plutôt le service qui lui apporte l'internet est avant tout un service commercial. Par exemple, combien d'internautes français connaissent le portail du service public, point d'entrée extrêmement efficace s'il en est ?

Les structures permettant de naviguer dans ce web alternatif existent ou se mettent en place. Groupé autour du manifeste du web indépendant, les acteurs du portail des copains proposent par exemple un regroupement de sites associatifs, parmi lesquels on retrouve la fine fleur du web citoyen et anti-commercial (Le Menteur , le Scarabée, Uzine). D'autres structures sont encore à inventer. Pourquoi ne pas imaginer un sous-réseau dans lequel on pourrait naviguer une fois que l'on y est entré : des adresses avec des terminaisons particulières, ou bien un groupement de sites qui aurait tous la même page d'entrée comportant un moteur de recherche dans leur groupement, ou un annuaire des sites. En gros, quelque chose qui guiderait l'internaute vers autre chose que l'exposition à des bandeaux publicitaires.

Rien ne s'oppose pourtant à l'émergence d'un nouvel accès à ce web, d'un nouvel acès permettant à la population de profiter du meilleur du web au lieu d'en subir le pire. Rien ne s'oppose non plus à ce qu'il y ait des mini-réseaux, des annuaires efficaces et des acteurs désintéressés. Rien ne s'y oppose, si ce n'est le manque de volonté politique pour créer cet accès, pour créer ce nouveau réseau.

 
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés