DCD.COM
 

Avec quelques potes, on a eu une super idée. Ca faisait un moment qu'on cherchait un moyen de se faire un peu de thune sur le net, et on se creusait les méninges pour trouver un truc qui pourrait être le sujet d'un website. Avec une bonne idée, c'est quand même vite fait de rentabiliser tout le bazar avec de la publicité, avec les actions, et pourquoi pas avec les machins dérivés qu'on pourrait vendre. Mais bon, faut encore l'avoir, la bonne idée. Et ça devient difficile, vu que beaucoup sont déjà prises. Toutes les populations d'internautes ont leurs sites, quels que soient leur hobbies, et plein de gens font déjà du business avec. Et c'est là qu'on a eu un flash, un soir qu'on surfait depuis des heures et que l'un de nous a lancé entre deux bouchées de chips "Ah les gars, j'suis mort".

Bon sang, mais personne n'avait pensé aux morts ! Y'a plein de choses qui intéressent les moribonds ! Plein de choses à leur vendre, plein de conseils à leur donner, des gadgets, des news, une vraie communauté quoi. Et même les services, c'était pas trop la peine de se creuser la tête. L'important, c'était d'avoir la population cible, le coeur de cible comme on allait marquer dans notre business plan et basta ! Si le coeur de cible est bon, les financiers suivront. Par ici les tours de table juteux.
On s'est mis au boulot dare-dare. On a construit le business-plan. Pour faire sérieux, on a mis un burn cash-flow rate (ou cash-burn rate ?) très élevé. Beaucoup de moyens et des campagnes de pub béton. Un plan marketing axé sur l'idée que nos amis les internautes morts ont en marre des mêmes sites tristounets qui ne leur proposent que des funérailles plan-plan et des cercueils tristounets. Du fun ! De l'éclate ! Des promos, du chat, des conseils pratiques, voilà ce qui manquait !
Et Momo, notre top-designer webmaster infographiste, a conçu le site tel que nous l'avions rêvé. Avec le business-plan et la maquette, la levée de fond a été fastoche. On a embauché 80 personnes, et réalisé le site en cinq mois. Tout est prêt ! On attend les morts de pied ferme...

 
 
Mais c'est bizarre personne ne vient. On a du commettre une erreur. Mais où ?
 
 
ohoui@kafkaiens.org vos réactions ahnon@kafkaiens.org
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés