Puerta del Sol Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
 

s'il y a deux trois sombreros dans le cadre d'une -comment dites-vous ? "pelouse" ? pleine de voix et de longues et inintéressantes histoires- d'une pelouse verte encore humide, c'est qu'il est encore possible de se surprendre dans l'apprentissage de l'histoire de la vie.
avant le soir je fais déjà partie des énergumènes qui se regardent ; des personnes se posent dans un wagon. Je fais partie des énergumènes en tant que je pose le pan de ma porte et
l'œil fou du corridor
laissé au coin du feu pour le meilleur et pour le pire
un coin de bouche lassée par
l'égarement de ma personne dans le croisement
de Joselito el Gallo avec Chicuelo

et y a-t-il un troisième terme
après la visite des passages parisiens
et des casetas fermées ?

 
XH
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés