Le Bouclage - Martin Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
 

Et bien, je crois que ce bon vieux Théo 7 a besoin d'une révision complète. En tout cas pour ce soir, c'est fichu : le voilà qui nous imprime des textes en binaire. Non, je ne peux pas publier ça, on se croirait revenu aux expérimentations délirantes des premiers numéros. Quelle horreur ! mais qui pourrait lire ce style de trucs ? Personne, assurément, ou alors des malades persuadés que l'élément humain doit être éradiqué de toute pensée, comme les vénusiens ou les droïdes. Enfin, il va bien falloir faire un journal lisible pour nos lecteurs, sinon, nous allons droit vers la fin du magazine; parce qu'après tout, ce sont bien les lecteurs qui font la littérature, non ?…

J'ai bien peur de devoir annuler la parution de ce numéro 1000, à moins, peut-être de récupérer d'anciens textes de Théo 7 et de les modifier légèrement… non, ça ne marchera pas, le Bureau de Vérification de la Production Intellectuelle ne laissera jamais passer ça. Saletés de machines, toujours incapables de voir ce qui ressort de la nécessité et ce qui est du domaine de l'art. Alors, comment qu'on va faire ? Peut-être que si je prends les textes de Margot, ça me permettra de gagner un peu de place, et puis ça lui fera plaisir, et puis ça me fera peut-être plaisir à moi aussi, si elle se montre toujours aussi, hum, avantageuse…

Voyons, il me semble que Ctrl-V m'a parlé de quelques poèmes lui aussi, en même temps que de sa convention de stage. Je crois que si joue bien le coup, je peux lui faire passer ses textes en lui prolongeant son séjour parmi nous, c'est vrai, si je lui fais miroiter une place de rédacteur, béat comme il est, il va sauter de joie… Qu'est-ce que je pourrai faire, moi, pour signer la publication du magazine ? une chronique ou un billet d'humeur, oui, c'est ça, un machin rigolo sur les trucs énervants du quartier, comme les technoflics ou les joueurs de virtualfootball, ou alors sur les nouveaux chiens modifiés de combats, les pit-tecks…

Oui, c'est ça, on peut faire plein de blagues sur les pit-tecks, leurs petites pattes torses, leurs armures de tungstène rouge, etc… Je crois que je vais me régaler, je suis sûr que c'est un sujet qui peut devenir un thème récurrent du journal, faudra que j'en parle à Théo 7 quand il sera réparé. Si la livreuse veut bien expliquer à tout le monde pourquoi le contenu du journal est différent des autres fois, il n'y aura pas de problème ; elle est très forte pour ça, trouver des super justifications théoriques a posteriori pour toutes les âneries qu'on fait paraître…

Non, non, il n'a pas de raison que ça ne marche pas. Tiens, c'est rigolo, personne ne s'en est rendu compte, mais c'est le premier numéro de KaFkaïens entièrement rédigé par des êtres organiques depuis, voyons, laissez-moi réfléchir, depuis le numéro 12, c'est ça.

Je crois que personne ne s'en doutera, ou alors il n'y a plus de raison de croire en la littérature…

ET...

 
ohoui@kafkaiens.org vos réactions ahnon@kafkaiens.org
  KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine