Elle était partie... et après ? Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
 
 

Elle lui avait dit qu'elle sortait mais il n'aurait jamais imaginé jusqu'à quel point. Des heures interminables d'attente, pour ne trouver qu'une petite note sous l'oreiller. Et donc, elle était sortie... en changeant de réalité.

Elle lui écrivait qu'après tout c'était l'an 2000 et qu'elle avait découvert de nouvelles choses, comme des théories sur l'espace, le temps et les réalités parallèles. Elle citait le film Sliding doors, etc... Elle racontait qu'il suffisait tout simplement de se pencher hors de sa vie et zoom, se projeter dans une autre. Elle affirmait qu'elle n'était pas la seule à l'avoir fait, que désormais c'était une chose courante, bien qu'encore assez secrète. Et puis encore, que tout le monde le savait bien qu'on n'utilise qu'une fraction de nos possibilités. Qu'il devait accepter qu'elle avait appris à manipuler quelque chose qui allait plus loin que cette fameuse fraction utilitaire. Et que bon, en somme, elle ne reviendrait plus.

Oui, mais... Sortir de notre vie, entrer dans une autre, faut-il convaincre notre alter ego de l'autre réalité de changer avec nous? Ne risque-t-on pas de se retrouver avec deux "nous" dans une même existence? Et puis après? L'autre monde est peut-être bien assez grand pour contenir deux "nous"! Mais alors notre monde aussi. Et donc si on doit aller se perdre au bout du monde autant rester dans le plan dans lequel on nait, comme ça, si jamais on change d'avis... Mais là où elle était, pouvait-elle seulement changer d'avis? Christine!

Elle avait dû trouver une déchirure dans l'espace/temps, une porte d'accès quelconque. Il aurait tellement voulu la suivre, mais il ne s'était jamais intéressé à ces histoires, et il ne saurait vraiment pas par quel bout s'y mettre. Son subconscient commençait à secréter une pensée insidieuse. Peut-être... juste peut-être, on était bien mieux sans elle. Ah! Une réalité sans son obsession! Enfin! Quel soulagement!

Mais... Et oui, il y avait les mais! Et si elle rencontrait sa contrepartie dans l'autre monde, donc lui mais pas lui! Et si elle...? Coucher avec lui qui n'est pas lui? L'autre con se la tape et lui est ici,comme une andouille, tout seul dans ce monde à se branler devant un film porno!

Mais peut-être qu'elle allait lui envoyer l'autre elle? Oui l'autre elle, qui serait comme elle, mais qui ne serait pas elle! Oui, une nouvelle elle en quelque sorte! C'est ça! Génial!

Mais si la nouvelle elle ne voulait pas de lui? Et alors que devait-il faire dans ces cas-là? Il n'en savait rien, lui, de ces changements de réalité!

Bon, mais si elle arrive dans l'autre réalité et elle trouve le lui avec une autre fille qui n'est pas elle, parce que peut-être dans l'autre réalité il n'est pas avec elle; c'est possible quoi! Non? Alors, disons qu'elle arrive et qu'elle le trouve avec une autre, c'est quand même logique de penser que pour s'en débarrasser elle lui refile l'autre fille ici? Et donc comme dans l'autre réalité, l'autre fille est supposément attirée par l'autre lui, ça se pourrait donc que... Oui! Pas mal! Mais si elle est laide? Si elle a toujours mal à la tête? Si l'autre lui est mieux que lui? Ça a l'air simple comme ça, mais c'est vraiment très compliqué, si on y pense vraiment. Et lui, il y pensait.

Et si ce n'était pas vrai, après tout? Si ce qu'elle lui avait écrit sur le billet d'adieu n'était qu'une blague? Si elle n'avait pas changé de réalité mais qu'elle avait tout simplement décidé de partir et de lui faire avaler cette salade? De toute façon, quelle différence? Elle n'était pas là, il était tout seul. Elle était bien partie depuis trois mois et elle ne lui avait envoyé aucune remplaçante, aucune elle d'une autre réalité. À moins que le type de l'autre réalité il avait deux "elle" juste pour lui... et après? Lui, il était bien comme ça tout seul...Oui, oui, beaucoup mieux sans elle, libre comme l'air, libre de faire ce qu'il veut, n'importe quoi!

Il aurait bien aimé trouver la porte de l'autre réalité tout de même. Comme ça, par curiosité, rien d'autre, pour faire un tour et voir si elle allait bien!

Il ouvrit la porte moustiquaire en agitant la boîte de Friskies pour appeler le chat. Il manquait depuis deux jours.

- Minou, minou, minou!!

 
BS
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés