Cinq milliards de bugs pour l'An 2000 Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
 

PROCES LEIBOWITCH : L’ANCIEN DIRIGEANT RECONNU COUPABLE DE HAUTE TRAHISON.

Hier soir, le jury a enfin rendu son verdict dans l’affaire Leibowitch. L’ex dirigeant-journaliste-correspondant de guerre arrêté l’année dernière à la suite de son coup d’Etat avorté a été reconnu coupable de haute trahison et condamné en conséquence à quarante ans de dégénérescence chronogénétique.

Tout le monde connaît Edward Leibowitch. Il fait partie de cette poignée d’hommes qui, à la suite du bug de l’an 2000, ont pris en main les rênes du pays au moment où celui-ci menaçait de sombrer dans l’anarchie. Correspondant de guerre en X..., il restera dans l’histoire comme celui qui, le premier, a su remarquer les exceptionnelles qualités du général Nolaw. Alors que celui-ci n’est qu’un simple soldat d’à peine dix-huit ans, Leibowitch décide de lui confier la direction des opérations de rapatriement des corps de marines engagés dans le conflit, paralysés par la soudaine dégénérescence de leurs officiers. A la suite de cette mission, Cluster connaîtra le destin que l’on sait. En compagnie de son aide de camp le colonel William Thoughhead, il ramène l’ordre dans le pays. Il fait enfermer toute personne de plus de trente ans présentant quelque symptôme du terrible bug, et lance le plus important programme de recherche médicale jamais entrepris dans le monde. En moins d’un an, les premiers résultats permettent d’isoler le facteur Gates, un gêne défectueux qui, pour des raisons encore inconnues à ce jour, entraîna en une nuit une régression de trente ans chez tous les porteurs. Las ! De la connaissance de la maladie à la découverte du remède, il y a un fossé qu’aujourd’hui encore, nos chercheurs ne sont pas parvenus à franchir.

Outre son rôle dans les événements de janvier 2000, Leibowitch fait partie de ces rares hommes présentant une immunité naturelle aux effets du gène. Ceci lui valut, étant donnée la pénurie d’hommes d’expérience dans cette époque troublée, d’endosser les plus lourdes responsabilités. Premier chef d’Etat du XXIème siècle, après que l’état d’urgence eut été déclaré, il abandonna ses fonctions dix ans plus tard au profit de l’actuel président. Immédiatement des désaccords se firent jour entre les deux hommes, notamment sur la question des malades. Leibowitch s’opposa violemment à la décision de Cluster de poursuivre les recherches au détriment du réarmement. En collaboration avec plusieurs officiers, il mit sur pied une véritable armée parallèle, sur laquelle il comptait s’appuyer pour renverser l’actuel gouvernement. Trahi par ses amis, il fut arrêté à son domicile, la veille du coup d’Etat.

Ayant dès le début reconnu les faits, c’est donc sans surprise qu’il se voit condamné. Au terme d’une année d’instruction, le FBI est parvenu à démanteler totalement l’organisation de Leibowitch. Celui-ci se verra implanter un gène défectueux, programmé pour le faire régresser de quarante ans. L’homme qui a sauvé notre pays se réveillera à soixante ans dans la peau d’un adolescent. D’ici là, peut-être saura-t-on enfin guérir un mal que l’on a pourtant si bien appris à utiliser.

 
FXS
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés