L'agenda du Père Noël
 

Le Père Noël est un homme d'affaires avisé, ainsi qu'un cadre supérieur hors pair (d'ailleurs récompensé du titre de Manager de l'Année par un prestigieux magazine économique). Il faut dire qu'il est assez compliqué d'organiser la fabrication de milliers de jouets, leur conditionnement dans des emballages tous différents et leur expédition aux quatre coins du monde. Particulièrement avec des délais aussi bizarres qu'une production étendue sur un an et une distribution restreinte à une nuit. Particulièrement avec des moyens de production archaïques et une méthode de distribution obsolète. Particulièrement avec ces foutus lutins qui n'en foutent pas une rame… Pour réussir cette mission impossible, le Père Noël a recours a des méthodes de management modernes qui font de lui un cadre du futur prêt pour l'an 2000. Futurs cadres de la Nation : Apprenez ! Apprenez ! Voici le planning de production du Père Noël, recopié à partir de son agenda personnel.

Attention : comme tout vrai manager, le Père Noël est parfois mal embouché. Eloignez les oreilles sensibles.

 
 
JANVIER
Bon, bon, bon, tout s'est bien passé cette année encore. Bien sûr, il y a eu quelques ratés dans la production, et c'est dommage que tous les pays africains aient été privés de cadeaux, mais bon si on commence à se faire du mouron pour le tiers-monde, on n'est pas sorti de l'auberge. Il y a aussi cette histoire avec les flics. Ce n'est pas la première fois que ce pochtron de Rudolf m'attire des ennuis. Aussi, avait-il besoin de gifler ce môme ! Heureusement que j'ai pu arranger le coup avec deux-trois trains électriques et quelques bouteilles de bourbon. Il faudra que je lui parle entre quatre yeux. Enfin, rien à foutre maintenant. Il faut absolument que je me prenne des vacances loin de ces rennes, de ces sales chiards, et surtout de ces foutus lutins. Et si possible, incognito pour ne pas foirer comme l'année dernière où j'avais provoqué une émeute dans ce petit hôtel de Suisse. Cette année, bon sang, ou bien je me déguise ou bien je pars dans un endroit où je suis totalement inconnu, comme l'Afghanistan.
 
FEVRIER
Ah bon dieu, mais ça ne réponds donc jamais cette foutu agence de voyage ? Impossible de faire changer ce billet d'avion. Enfin, du moment que je peux partir. Alors voyons, les lutins sont en chômage technique, ça leur fait les pieds. Les rennes sont en voyage organisé en Laponie et Rudolf est en cure de désintoxication. L'usine est fermée, tout est OK, la compta est nickel et j'ai rempli la déclaration d'impôts. Voyons, mon sac est prêt, et en arrivant je me louerais un petite japonaise, pas question de me faire remarquer avec ce traîneau.
 
MARS
Ah les Bahamas ! Bon Dieu, je le méritais bien. Quel plaisir d'être enfin un peu seul. Personne ne me reconnaît : j'ai bien fait de me raser la barbe et le crâne. Il y a juste eu ce petit problème le premier jour avec ce maillot de bain rouge à bordure d'hermine, mais les vigiles de l'hôtel n'ont pas cru la petite fille. Ah putain, ce soir, je me bourre la gueule au Cuba Libre en bouffant des langoustes grillées. Je me demande ce que fait Rudolf ?
 
AVRIL
Comment j'ai été content de retrouver mes rennes ce matin ! Après un léger temps d'observation, ils m'ont fêté avec leurs petites langues râpeuses, les gentils chéris. Quel réconfort. Surtout après la raclée que m'avaient foutue les lutins. Il faut dire qu'ils ne m'avaient pas reconnu avec mes cheveux en brosse et ma chemise hawaïenne. Aloha ! Aloha que je leur disais avant que le petit crétin embusqué derrière la porte ne me flanque un coup sur la calebasse. Je me demande bien comment ils ont pu avoir l'idée de remplir une chaussette de Noël avec du sable ? Ce doit être une invention de Rudolf…
 
MAI
Bon, bon, bon, faudrait voir à voir à commencer à fabriquer des jouets pour les moutards. Qu'est ce qui va encore être la coqueluche des mioches cette année ? Une poupée qui chie ? Un tank lance-flamme ? Tiens, et pourquoi pas un Rudolf en peluche avec le nez rouge clignotant et qui vomit quand tu lui appuies sur ventre ? Je vais mettre quelques lutins sur le coup pour une étude préalable. Il faut que je pense à préparer les bons de commandes des matériaux pour les jouets. Cette année, il faut que je fasse gaffe à pas me faire entuber sur la qualité des fourrures synthétiques que ces macaques vont essayer de me refiler. Il y a deux ans, ça m'a coûté trop cher en dédommagements aux parents des enfants brûlés.
 
JUIN
Quels sont les jouets à lancer en production en priorité ? Quels sont les stocks restants de l'année dernière ? Quels sont les jouets les plus mal vendus que l'on va pouvoir refiler dans des lots ? A-t-on les chiffres de distribution par secteur et par type de jouets ? Ah bon Dieu ! Appelez ce putain de lutin responsable de l'informatique ! […] Ca ne marche pas cette machine imbécile, je n'arrive pas à imprimer, j'ai perdu mes données, il y a un drôle d'écran bleu avec des tas de chiffres. Quoi ? Quoi Microsoft ? Et Rudolf ? C'est lui qui a monté ce réseau de jeux piratés ? Oui, ah bon. M'en fous, je veux pas le savoir, j'ai besoin de mes indicateurs de production. Ah bon sang, c'était plus simple de mon temps avec les bouliers.
 
JUILLET
Ah, il ne manquait plus que ça. Un contrôle fiscal. Et cette fouine qui épluche les dossiers et qui me stresse les rennes. Enfin, pas tous, Rudolf a l'air d'être plutôt à l'aise avec lui. Je me demande ce qu'ils fricotent dans le bureau, cela fait une heure qu'ils discutent ensemble. J'espère qu'il ne va pas lui lâcher le morceau pour les petites irrégularités de comptabilité. Cela risquerait de le mener à la petite cagnotte secrète. Enfin, bon quoi merde ! Comment peut-on gérer une entreprise moderne sans une caisse noire pour arroser par-ci par-là quelques petits potentats locaux et quelques messieurs en complets chargés de dissuader la concurrence…
 
AOUT
Bon, puisque tout s'est bien passé avec cet enfoiré de contrôleur, il faut que j'organise une petite fête. Je pourrais le servir en ragoût ? Non, non, faisons comme il était prévu, il y aura des chiens heureux à Noël avec leur maxi-boite de pâtée avec des morceaux. Ah, mais c'est bientôt l'anniversaire de Rudolf ! Voilà une bonne occasion de distraire un peu les lutins avant le grand rush de la production. Voyons, qu'est ce que je pourrais lui offrir ? Une caisse d'alcool à brûler ? Une poupée Rudolf le petit renne au nez rouge qui vomit ? Une cravate (ah, ah, ah, la touche de Rudolf avec une cravate) ?
 
SEPTEMBRE
Ah mais c'est pas du travail ça ! Regardez-moi ces yeux, tout de travers ! Mais on dirait Carabosse votre poupée " Rêve de Fée ". Et ces vêtements, mais ma parole, elle est habillée comme une cloche ! Bon sang, mais trouvez-moi le lutin qui dessiné ça. Quoi, c'est ça le dessin d'origine ? Mais ça va pas la tête ? Mais ça n'a rien à voir. Bon Dieu, mais c'est la Qualité qui a fait n'importe quoi. J'aimerais bien connaître l'enfoiré de lutin qui a laissé passer ce petit monstre en plastique. Iso 9001 mon cul ! Comment voulez-vous que l'on puisse être certifié si on continue à laisser passer de poupées mutantes comme ça…Tien, tiens, peut-être qu'avec de la peinture verte et un peu de morve en caoutchouc, on peut la faire passer pour la femme de Hulk en train de faire une crise d'épilepsie… Enlevé, c'est pesé !
 
OCTOBRE
Les poupées ? C'est OK. Les ours en peluche ? C'est OK. Les camions de pompiers ? C'est OK. Les zombis cracheurs d'encre ? C'est OK. Les poupées Rudolf ? OK. Les panoplies ? OK. Les meccanos ? OK. Les femmes de Hulk ? OK. Les circuits électriques ? OK. Bon, tout m'a l'air de rouler droit. On sera peut-être un peu juste en quantité, il faudrait augmenter la production. On a quelques problèmes d'électricité à cause de Rudolf qui a vomi dans la turbine, mais sinon, les machines-outils à commande numérique dépotent pas mal. Si je pouvais augmenter la cadence, tout irait parfaitement bien. C'est ça oui, augmenter la cadence…
 
NOVEMBRE
Chers lutins et néanmoins amis, aujourd'hui est un grand jour ! Vous savez tous que la rentabilité est notre problème numéro un dans le contexte actuel de mondialisation et de concurrence effrénée qui est le nôtre. Vous savez aussi que notre grande qualité traditionnelle -que nous vous devons- ne nous a jamais empêché d'être tout de même à la pointe de la modernité. C'est pourquoi je dévoile aujourd'hui devant vous, chers lutins, ce projet de structuration de la production qui devrait nous permettre de tripler notre capacité, avec l'assurance que la maîtrise de l'outil informatique et le contrôle efficace de la Qualité vont nous permettre de conserver le haut niveau de qualité de nos produits. Cette nouvelle rigueur de production, certes un peu contraignante mais largement compensée par de nombreuses journées de récupération sans solde, doit nous permettre de réussir, la tête haute, une entrée performante dans le troisième millénaire, c'est les 3x8, merci beaucoup, n'oubliez pas de prendre vos plannings en sortant.
 
DECEMBRE
Ah non, pas une grève ! Bon Dieu, mais c'est pas le moment ! Mais vous prenez en otage les petits enfants ! Non, non, pas une grève maintenant ! Vous allez torpiller toute la production de puzzles et de jeux de société. Et les jouets en boites de conserve ? Vous n'allez pas les laisser tomber… Mais c'est pas humain de faire ça ! Comment ça justement vous êtes des lutins et des rennes ? Qu'est ce que tu dis Rudolf ? Y'en a marre de trimer pour des clopinettes ? Attendez, mes petits bonhommes, si vous êtes pas contents, j'en connais plein qui sont prêts à prendre votre place et à travailler. Le boulot, c'est pas courant de nos jours. Ouais, monsieur, j'en connais plein ! […] Eh bien, il y a… et puis…euh… OK, OK, vous avez gagné. Je vous augmente tous, mais je vous en supplie, reprenez le boulot ! Laissez tomber les jouets en boites de conserve , on a pris du retard. Tant pis pour l'Afrique, ils ont l'habitude.
 
NOEL
Aïe, aïe, aïe, cette fois c'est foutu, on y arrivera pas… Les jouets sont pas encore emballés, le traîneau n'est pas attelé… Allez, bon sang de bon soir, foutez-moi du papier cadeau en vrac dans le traîneau, je me démerderais pour faire les paquets en route. Allez, bon sang Rudolf, attache-toi. Tu aimes ça d'habitude. Allez on y va, on y va, on n'a pas que ça à faire. Encore du papier, et n'oubliez le ruban. Allez, c'est bon, allez les rennes, en avant. Sabre de bois, en avant et Yahouuuu ! Salut les lutins et à bientôt ! Yahhh……………Merde….. J'ai oublié le scooooooooooooooooootch… !
 
[…]
 
JOUR DE L'AN
Yaaaahouuuuuu ! A boire ! C'est réussi, encore une fois c'est réussi ! Putain, bravo les lutins ! Bravo ! Verse encore, a pas peur ! Bravo les rennes, comment que vous galopiez ! Ahlala, super, yahou, gloup ! Et Rudolf, où il est Rudolf, Ah mon Rudolf, laisse-moi te serrer dans mes bras ! Ah, bon Dieu, Rudolf, buvons un coup ! Verse, verse… Ah Rudolf ! Ah, Ah, Oh, Oh, Oh, Heuaaargggh… [ici, le Père Noël a vomi].
 
 
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés