Une femme sans visage
 
 
Une femme sans visage
Qui rirait en résonance
Sous une voûte ou sous un plafond haut

Le rire transpercerait
Les fumées et les bruits, toutes
Les paroles évaporées dans l'air

Elle rirait trop fort mais
Brièvement, comme un sanglot
Echappé, qui trahit la confusion des sentiments
Et la peine contenue mêlée de rires inopportuns
 
S.
 
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés