Lettre ouverte de M. le Maire
 
Chers administrés,

Nous connaissons votre condition. Nous savons combien elle est difficile.  Vous voudriez qu’on vous admire, mais vous avez si peu à faire admirer. Vous n’êtes pas vraiment beaux. Vous voudriez être riches. Vous vivez pour la plupart dans le dénuement. Vous voudriez qu’on parle de vous. Vous n’êtes pas célèbres. Vous êtes intelligents, mais personne autour de vous n’a l’air de s’en douter. Vous n’avez pas l’occasion de le prouver.

Votre condition est insupportable. Pourtant, vous la supportez, bon an mal an. Vous êtes nés pour cela, vous êtes entraînés à cela. C’est pourquoi on vous appelle les supporters.

Aujourd’hui, chers administrés, nous avons décidé de vous faire don de tout ce que vous réclamez. Nous avons créé pour vous une nouvelle race d’hommes, qui vous sera entièrement dévolue. La richesse, elle l’aura pour vous. La célébrité, vous lui donnerez. Pour vous, elle sera victime de toutes les injustices. Vous pourrez vous révolter en son nom. Le bon droit sera toujours du côté de ceux que vous aurez choisi, en dépit de toutes les apparences.

Nous séparerons ces hommes en deux équipes. Nous les accoutrerons de façon ridicule. Nous les rassemblerons dans un champs autour duquel vous pourrez vous regrouper pour venir les voir. Pour vous, ils se battront, ils pleureront, ils riront, ils sauteront deci-delà comme des marionnettes, vos marionnettes. Leurs actes seront pour vous l’occasion d’exercer votre esprit critique. Vous aurez enfin matière à débattre, et à démontrer vos capacités d’analyse.

Pour vous, ils auront tous les dons physiques. Lorsque vous les encouragerez, ils courront plus vite, et encore plus vite. Si vous les huez, ils seront maladroits, mauvais. Ils s’effondreront. Insultez-les, et ils seront des hommes morts. Vous aurez le droit de médire d’eux, de les traiter du nom de « grosses chèvres ». Ils ne seront que cela : des corps parfaits soumis à votre entière volonté. Ils seront votre corps, vous serez leurs cerveaux. Et quand ils vous auront déplu, vous pourrez les jeter.

Nous avons donné un nom à cette nouvelle race. Votre nom. Nous l’avons appelé la Fédération des Oubliés qu’On a laissé lamentablemenT tomBer malgré l’immense tAlent dont La nature Les avait pourtant générEUsement pouRvuS. L’acronyme ayant été déterminé aléatoirement par l’ordinateur, le nom abrégé sera donc FOOTBALLEURS.

Les premiers seront disponibles dès le 10 juin de cette année.

Pour le conseil municipal de Paris :

Le maire, M. Duc...

Note de l’auteur : d’après une autre étymologie, le mot de football serait né d’une association d’échangistes, appelée le Cercle où l’on prend son Pied. A la suite d’un différend avec le président, les membres mâles de l’association l’auraient mutilé et auraient inventé ce noble jeu. Mais devant le peu d’intérêt présenté par un sport où les deux équipes étaient chacune dotée d’un ballon, on décida de se débarrasser du deuxième testicule.

 
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés