FAQ de la Coupe du Monde
 
Cher lecteur,

Vous aimeriez bien vous abêtir devant les matchs de la coupe du monde avec une bonne bière et quelques amis, mais vous avez peur de paraître ridicule tant sont minimes vos connaissances de ce sport et rabougrie votre culture sportive en général. Qu'à cela ne tienne, KaFkaïens vole à votre secours grâce à ce questionnaire qui vous permettra de connaître votre niveau réel (faible, à n'en pas douter) et étoffera rapidement votre mince bagage. En clair (mettez-vous dans l'ambiance) : toi y'en a vouloir connaître football ? Ouéééé ! KaFkaïens donner à toi règles de base ! Ouééééééééééééééé ! Une bière ? Ouéééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééé !

 
Question n°1

Comment reconnaître un joueur de foot ?

Ce sont les grands jeunes hommes vigoureux qui courent en tout sens sur la pelouse, à la poursuite du ballon. Attention, il y a un piège : un des joueurs n'est pas un joueur, mais l'arbitre. Sauras-tu le reconnaître pour mieux le conspuer ? C'est simple, c'est le seul qui touche le ballon avec les mains ! Eh oui, tu l'as dit, il y a trois arbitres...un qui court et deux dans les cages... Dans les cages ? Non, les arbitres sont sur le bord du terrain, ce sont les goals que tu a pris pour des arbitres. Avec les mains ? Bien sûr puisque ce sont les goals. Cinq arbitres ? Bon dieu, mais qu'est ce que tu racontes, espèce de macaque ! Toi y'en a la fermer maintenant et écouter question suivante. Ouééééééééééééééééééééééééééééééééééé !

 
Question n°2

Quand dois-je crier, éructer, hurler devant la télé avec mes amis ?

C'est effectivement un sujet délicat. Il faut choisir le moment psychologiquement le mieux adapté. Par exemple, rien ne sert de crier lorsque vous êtes en train de regarder un reportage sur la pêche au merlu, sur Arte. Les merlus ne marquent pas de buts. Non, choisissez le moment où un but est marqué, justement. Mais attention, pas par les adversaires, sauf si vous voulez passer par le balcon. Non, non, non ! Il faut crier quand nos propres joueurs marquent (pour vous, ce sont les bleus, selon toute probabilité : dans le doute, soutenez l'équipe qui perd, vous avez le maximum de chances pour que ce soit l'équipe de France). Ponctuez votre préparation au grand cri primal par des expirations rapides accompagnées d'onomatopées telles que "centre, centre !", "la tête, la tête", et enfin libérez-vous : Ouééééééééééééééééé ééééééé ééééééé ééééééé !

 
Question n°1

Comment placer un bon commentaire technique ?

Les appréciations techniques réussies vous placeront dans le peloton de têtes des connaisseurs et étonneront vos amis. Vous y gagnerez un prestige inégalable, ainsi qu'une nouvelle bière. Par exemple, exclamez-vous "Leur jeu est rugueux" lorsque les allemands jouent, ou "Quels artistes !" lorsque ce sont les brésiliens. Rappelez-vous : le football africain est généreux, le football italien voleur, le sud-américain excessif, l'allemand méthodique, le tchèque brutal... Vous pouvez faire des variations en fonction du déroulement de la partie : exemple "Ces brésiliens, quels artistes, mais ils sont un peu excessifs" (quand la France perd 12 à 0). "La défense des Allemands est implacable, mais ils font beaucoup de fautes." (l’entraîneur français est à l'infirmerie suite à un coup de pied d'un remplaçant allemand). Si vous sentez que votre appréciation technique n'est pas bien placée (exemple : "Ma parole, mais le gardien français a fumé du cannabis ou quoi ?", alors que la France perd 6 à 0, dont trois buts marqués par son propre gardien), masquez-la par une éructation : Ouééééééééééééééééééééééééééé !!

 
Question n°8

Quand les joueurs s'alignent, ils s'empoignent la bite. Pourquoi ?

C'est un rite masculin. Après une bonne bière, il est une coutume qui veut que l'on aille tous au bord du talus pour pisser ensemble (et éventuellement pour jouer à "çui qui fait pipi le plus loin" ou à "çui qu'a la plus longue"). La commémoration de ce rite nous vaut ces charmants alignements lors des coups francs (qui sont souvent pas si francs que ça, voire carrément vicieux). Attention, chaque joueur empoigne sa propre bite, et pas celle du voisin, sinon, y'en a un qui risque d'attraper la bite d'un adversaire, et là, ça peut faire du foin. La bite de l'arbitre est tabou, parce qu'il a un sifflet et que c'est trop facile quand on lui tord la bite en disant "et maintenant, siffle". En plus on peut prendre un carton rouge, à ne pas confondre avec un carton de rouge.

 
Question n°B

Quand sortir une bonne obscénité bien sentie ?

Ah, le délice de l'obscénité servie chaude à l 'ennemi du moment ! Quel plaisir quasiment orgasmique que de sentir les mots rouler entre ses lèvres et jaillir comme des éclairs vengeurs pour mieux terrasser la tronche de carpe de cet imbécile qui vous irrite. Quand votre voisin tape au mur à cause du bruit, le "Ta gueule, urine de yack !" qui fuse à son intention, c'est un peu de Paris qui illumine votre séjour dévasté par les crétins congénitaux qui vous servent de copains. Quand l'arbitre accorde un huitième penalty à la France et que le même joueur le rate pour la huitième fois consécutive, libérez votre désappointement en le traitant de "Face de Gobi" ou de "Pet de poulpe".

Nous recommandons entre autres : "Crème de con !", "Raclure d'urinoir !", "Intellectuel !", "Groin de Truie !" ou bien encore "Face de mime !". Si vous manquez d'inspiration, hurlez simplement : Enculéééééééééééééééééééééééééééééé !

 
Question n°H

Pourquoi les joueurs ne font-ils jamais de mêlée ?

Parce qu'ils jouent au football : les mêlées ne sont autorisées qu'en cas de but. C'est pourquoi les joueurs français sont si souvent privés de ce plaisir de la copulation furtive devant 80 000 personnes. Une mêlée au football se pratique entre joueurs d'une même équipe, sauf le gardien qui reste à bouder dans son coin. Les arbitres ne sont pas autorisés à participer et pourtant qu'est-ce qu'on rigole ! La mêlée du football est brutale, tandis que celle du rugby est virile. Les nez-qui-saignent sont interdits, et il est assez mal vu d'envoyer un ramponneau à un joueur dont les bras sont bloqués par le très esthétique amoncellement des corps. D'autant plus que c'est quelqu'un de la même équipe, et que cela peut poser des problèmes dans les vestiaires par la suite (bagarre générale, mise à mort du gardien, sodomisation de l'entraîneur avec une bouteille d'huile de massage). Les mêlées et les embrassades qui suivent un but sont des moments intensément érotiques : Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

 
Question n°1

Que dire des brésiliens ?

Les brésiliens jouent au football comme ils dansent la samba. Ils ont le rythme dans la peau. On ne voit pas qui d'autre pourrait gagner la coupe, à part la France (rires). Ils allient la maîtrise tactique du jeu à une impressionnante palette de gestes offensifs. Ronaldo est un extraterrestre, ainsi qu'E.T. qui joue défenseur. Ils sont aussi habiles avec leurs pieds que des singes avec leurs mains (d'ailleurs, dans ces pays d’Amérique du sud, vous m'avez compris, ça fait pas longtemps qu'ils sont descendus de leurs baobabs...Comment ça, pas de baobabs au Brésil ? Et ta soeur, elle fait la brésilienne au bois de Boulogne ?). Ce sont les dieux modernes du football. D'ailleurs, les adversaires vaincus sont éventrés et leurs coeurs offerts en offrande aux dieux. Ah, ah, ah, je blague. Le gouvernement brésilien favorise le culte des footballeurs pour faire oublier aux brésiliens l'inflation galopante et la pauvreté grandissante. Ah, ah, ah, je blague. Allez, en coeur : Oué hé hé, hé hé héhé hé (sur un air de samba).

 
Question n°A

Puis-je utiliser une corne de brume dans mon appartement ?

Bien sûr, ne vous gênez pas ! Ponctuez chaque action offensive de longs barrissements mélancoliques. Avec trois cornes de sonorités différentes, jouez le pont de la rivière Kwaï. Faites des blagues : faites sonner votre corne de brume pendant un long moment, puis approchez-vous subrepticement de votre femme qui lit tranquillement dans la chambre et explosez-lui le tympan en faisant résonner la corne à quelques centimètres de son oreille. Ah, ah, ah, quelle déconnade ! Ouééééé Pooooooooon éééééé Pooooooooooooooooooon !

 
Question n°1

Comment différencier une talonnade d'une pantalonnade ?

Pas de différence. Ouééééééééééééééééééééééé !

 
Question n°2

Que dire à la fin du match ?

Alors là, il y a deux possibilités : soit l'équipe de France a perdu, soit ses adversaires ont gagné. Dans les deux cas, vous pouvez émettre des réserves sur l'état mental de l'arbitre et sur celui du sélectionneur de l'équipe. De toute façon, cette panne d'éclairage a perturbé le match, puisqu'elle a permis à l'équipe adverse de marquer trois buts à la faveur de l'obscurité. L'arbitre de remplacement était vraiment partial (le premier avait été envoyé à l'infirmerie par un joueur français, suite à une mésentente sur le sens exact de la phrase "J'suis pas hors jeu, putain d'enculé"). Le défenseur français qui a marqué contre son camp avait été mordu par un teckel. Les adversaires jouaient à quinze. Ils ont marqué avec la main. Notre goal avait la colique, à cause la nourriture autochtone. Le match était truqué par les italiens.

Conclure par une tournée générale, en attendant le début du match suivant, où les Allemands sont opposés aux poussins du Togo occidental (hasard du tirage au sort).

 
 
 
Voilà, vous êtes maintenant prêt pour le grand soir : à vous les parties endiablées (Iran/USA aux tirs au but ou aux tirs de roquettes), les actions d'anthologies (magnifique talonnade dans les couilles de l'arbitre), les accessoires coûteux (écharpes tricolores et feux de Bengale, idéaux dans l'appartement), les pronostics hasardeux ("la France gagne..."). A vous l'estime et la considération de vos amis, de votre femme, de vos voisins et de votre pack de kros.

Ouééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééé !!!

 
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés