Guide d'identification des extraterrestres
 
Vous rentriez l'autre soir de la soirée anniversaire de votre ami Mimile, ou d'un dîner mondain en ville avec toute la bande, et vous avez rencontré un extraterrestre.
Soit.
Peut-être cherchiez-vous un raccourci que vous n'avez jamais trouvé, peut-être aviez-vous bu un petit coup de trop, mais les faits bruts demeurent. Vous l'avez vu, après que votre voiture ait été inexplicablement stoppée sur le bord de la route (une panne tout à fait mystérieuse, comme l'autre soir avec votre amie Linda), qu'une grande lumière ait envahi votre champ de vision (considérablement obscurci par une forte alcoolémie et des lunettes sales) et qu'un étrange engin ait atterri devant vous (ou ait débouché de la route campagnarde sur la nationale sans marquer l'arrêt, en violation flagrante du code la route).

Sacré veinard ! Vous allez entrer dans l'histoire, pour peu que vous réussissiez à établir un dialogue amical, à ne pas vous faire enlever pour compléter un échantillon de terriens et à convaincre le brigadier-chef de la gendarmerie du trou-à-rat le plus proche que vous n'avez pas rêvé. Pour vous aider dans ces premiers contacts (avec l'extraterrestre et avec le gendarme), KaFkaïens Magazine vous a concocté un petit guide précieux qui vous permettra d'identifier à coup sûr votre interlocuteur et de lui transmettre un message de la part de l'humanité.

Qui est-t-il, d'où vient-il, quelle langue parle-t-il ? Que mange-t-il ? Que boit-il? Oh oui, que boit-il? Toutes les réponses à ces questions seront données une à une dans notre guide, rédigé à partir des déclarations de quelques uns des meilleurs spécialistes en la matière et étayé d'une documentation exhaustive. Un bon moyen de ne pas commettre d'impair, et d'éviter une guerre intergalactique.


Pour faciliter l'identification de l'extraterrestre, nous avons placé en regard de chaque descriptif une photo réel-dimensionnelle, que vous pouvez consulter avec un commuteur multi-sensoriel sur votre terminal (en vente au journal, 285 UC port compris pour la région de Pluton, autres planètes : frais de port 3876 UC, autres galaxies : nous consulter). Si vous n'avez pas de commuteur, les images apparaissent directement, les odeurs sont disponibles avec la combinaison de touches [ALT]+[F12]+[ESC] (tapée d'une seule main).

L'extraterrestre a de grands yeux noirs et une tête triangulaire. Il gît au milieu des débris éparpillés de son vaisseau spatial accidenté. Ses tripes, vertes fluorescentes, sont répandues alentour.
L'avis des spécialistes
Bon sang, il y a un sacré paquet de fric à se faire avec une histoire pareille ! On pourrait disséquer ce bidule et vendre la cassette aux chaînes de télé les plus sensationnalistes. On pourrait faire un club d'exégètes de la dissection et prétendre qu'il manque de nombreux éléments cachés par les autorités. Oh la la ! On pourrait même en faire une série où deux agents de cette même autorité auraient à lutter pour cette vérité qui se situerait, euh, par exemple ailleurs. Par ici la monnaie !
   
   
L'extraterrestre possède un long cou, une face sympathique, deux grands yeux larmoyants et un doigt au bout rouge. Il vient de débarquer d'une grande soucoupe avec une multitude de copains. Il hurle des hurlements d'extraterrestre en brandissant ce qui semble être une théière bricolée.
L'avis des spécialistes
Ah, il s'agit probablement de l'extraterrestre qui a joué dans ET, de Steven Spielberg. Il revient sans doute pour cette malheureuse histoire de cachet non payé par les studios hollywoodiens. Regrettable méprise ! D'autant plus qu'il est issu d'un peuple de fiers guerriers terriblement susceptibles et que le montage du film le fait apparaître comme un pâle succédané de Bambi. Il va probablement vous niquer la tête à coup de lasers.
   
   
L'extraterrestre est massif, de couleur rosâtre, muni d'une trompe. Il volette autour de vous en émettant des barrissements et en agitant ses grandes oreilles.
L'avis des spécialistes
Il s'agit d'un habitant de la planète 'phgeli, qui orbite autour d'une étoile de la constellation du scorpion. D'une humeur folâtre et amicale, ces insectes pesant environ deux tonnes sont friands de dérivés oxydés d'aldéhydes.
   
   
L'extraterrestre est environné d'une grande lumière. De petits extraterrestres adjoints munis d'ailes font résonner des trompettes. L'extraterrestre a une voix terriblement forte. Il parle en hébreu. Il vous raconte une histoire horriblement emmêlée où il est question de sacrifices et de commandements.
L'avis des spécialistes
Surtout n'en parlez à personne. Gardez ça pour vous. Oubliez. Ce coup-là a déjà été fait. C'est sûrement le même extraterrestre qui revient périodiquement et qui cherche à placer sa camelote. De toute façon on ne veut plus le voir.
   
   
L'extraterrestre vous rappelle vaguement Fernandel, mais son visage ne cesse de se brouiller pour prendre pendant quelques secondes les traits de Charles Pasqua. Il chante à tue-tête « Félicie aussi ».
L'avis des spécialistes
Désolé, vous n'avez pas rencontré de véritable extraterrestre. Vous êtes tout simplement en train de fumer une cigarette qui fait rire, ce qui libère votre goût morbide et soigneusement dissimulé pour les chansons de Fernandel, tandis que le remords dû à l'utilisation de substances illicites se concrétise par l'apparition cauchemardesque de Charles Pasqua. Si par hasard vous commencez à voir la tête de Bourvil, à chanter «Salade de fruits » et à distinguer la tête de Jean-Louis Debré, consultez d'urgence un médecin.
   
   
L'extraterrestre est tout baveux, il possède une dentition impressionnante. Il a visiblement l'intention de vous faire du mal, comme l'atteste la pile de cadavres des précédents automobilistes qui se trouve derrière lui.
L'avis des spécialistes
Pas d'affolement, il s'agit de l'extraterrestre qui a tourné dans Alien. Faites semblant de parler américain en adoptant un accent nasillard et déclarez "aillame sigourné ouéveur, endaille gonaquiliou feuquine basse tarde". Théoriquement, il devrait s'enfuir en piaillant.
   
   
L'extraterrestre est muni d'une moustache, d'un képi et d'une lampe de poche qu'il vous braque dans la figure. Il vous agonise de termes techniques tirés d'un quelconque code de la route intersidéral et essaie de vous enfoncer dans la bouche ce qui semble être un oeuf d'alien vert aplati, tandis que ses congénères attendent à coté du vaisseau spatial, environnés de lueurs bleues mouvantes.
L'avis des spécialistes
Surtout, résistez. Repoussez fermement l'extraterrestre en hurlant des extraits du code pénal. Utilisez les méthodes classiques d'intimidation, bombez le torse, tambourinez dessus avec vos poings, hérissez vos cheveux, brandissez une cocarde. Incendiez le vaisseau spatial à l'aide de la bouteille d'alcool qui se trouve sur votre siège passager. Fuyez rapidement.
   
   
L'extraterrestre a de longues oreilles et un regard torve. Son pelage est brun, sauf sur le dos, qui a l'apparence du plastique rouge. Ses pattes sont ridiculement courtes. Il lorgne le bas de votre pantalon, qu'il se met rapidement à arroser d'urine extraterrestre.
L'avis des spécialistes
Ce n'est pas un extraterrestre, mais un teckel. Vous vous êtes égaré dans le XVIème arrondissement de Paris. Restez calme, et gardez à l'esprit que si vous n'êtes pas un varan, rien de bien grave ne peut vous arriver. Evitez cependant de lui décocher un coup de pied trop violent.
 
Bibliographie
 
  • Téléphone maison, roman satirique de S. Spielberg, collection «Barre-toi de ma planète, sale larve !», éditions Hollywood Boulevard, 1980.
  • 'phgeli, faune et flore, par 'phlugo, éditions 'phloba, 2876.
  • Fernandel : l'intégrale, éditions musicales Musiques du Monde, collection «Les disques de toujours», 1996.
  • La sainte bible, par Alphreag Humphro Yahvé, édition à compte d'auteur, Neptune.
  • Le code de la route, par Anatole Froissay, éditions Malus, 1960.

Avertissement :
Si vous diminuez la luminosité de votre écran, vous devriez voir apparaître dans le début du texte un sympathique message de nos amis les Aliens.
 
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés