Rapport de Dissection
 
Sujet : Cadre virtuel   Responsable : Dr Franz Formol
Taille : normale   Assistant : Dr AppleFish
Cheveux : courts      
Yeux : méprisants      
 
<Début d'enregistrement>...
- Tenez-le bien, Applefish...Ahum, Ahum, allons-y...
- L'individu semble normalement constitué, pas de traces extérieures de déprédations corporelles ayant pu entraîner une modification des structures internes habituelles. L'oeil est vif, quoiqu'un peu méprisant, la truffe est fraîche.
- Alors, hum, aspect extérieur : cheveux courts sur la nuque, régulièrement entretenus, tendance pelliculaire soignée avec des traitements à base de goudron, peau du visage halée artificiellement, pupille dilatée par le rayonnement électromagnétique des écrans d'ordinateurs, légère grosseur rougeatre au niveau de l'oreille gauche ; muscles relevateurs de la bouche légèrement contractés en un rictus supérieur. Costume en tissu de qualité, cravate jaune vif - Applefish, observez comment l'extrémité de la cravate est
astucieusement glissée dans la poche de la chemise -
pantalon défraîchi aux fesses et froissé à l'aine, chaussettes grises à motif humoristique, chaussures Richelieu bien cirées...Ah, il bouge encore Applefish, injectez-lui encore une bonne dose de formol. Non, non, non, bien droite l'aiguille, sinon vous n'atteindrez pas le muscle cardiaque.
- Bien, prenez la photo témoin numéro un : la cravate. Passons à l'analyse corporelle externe, puis nous ouvrirons ce mignon sac à viande. Déshabillez-le, Applefish, et gardez-moi les chaussures, mais virez-moi cette cravate !
 
<Interruption d'enregistrement>...
<Reprise d'enregistrement>...
- Voyons, voyons, c'est vrai qu'à poil, il est moins impressionnant ; tenez-le bien, Applefish. Alors, voyons, marque de halage artificiel au niveau du cou ; légères lésions superficielles dûes au col de chemise ; peau fripée ; capitons graisseux sur le ventre et les hanches, probablement à cause de l'abus de nourritures riches. L'analyse du bol alimentaire nous le confirmera sans doute. D'ailleurs, nous allons passer à l'autopsie proprement dite. Applefish, passez-moi mon scalpel de gala !
- Voyons, voyons, procédons à une incision complète du sternum à la gorge : hum, voyez-moi toutes ces jolies chairs violacées. Quel bordel là-dedans ! Je n'arrive pas à distinguer les organes. Ah, voilà le foie, légèrement hypertrophié ; et l'estomac, endurci par la compétition féroce et par l'absorption régulière de sandwichs. Terminez-moi les prélèvements, Applefish, je vais extraire le coeur.
- Hum, voyons, écartons ces deux petits poumons fripés par le dioxyde de carbone, où est donc ce coeur ? Ah, quel fouillis là-dedans...le voilà, et il a une drôle de bouille ! Faites-moi une photo, Applefish ! ....
  - Virez-moi tous ces bouts de viande qui trainent, ça fait désordre...Quoi, il a bougé ? Ah non ! Je vous jure, Applefish, vous n'êtes pas drôle avec ce foie ; allez, rangez-moi tout ça dans ce sac poubelle et allons manger un morceau.
<Fin d'enregistrement - 31/11/97 - 22H03>
 
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés