Le Nouveau Jeune Cadre Virtuel
 
Les dernières conquêtes du cadre virtuel sont les rouflaquettes et la coupe gay.
Après la mode de la mèche sur le front façon jeune - milicien - maladif, le Nouveau Jeune Cadre Dynamique a adopté un look cool et un langage des rues derrière lesquels il cache la douleur désormais inavouable de l’inéluctable croissance caninaire. Car si notre société mute de jour en jour, à en croire les néo-progressistes libéraux affichants sans vergogne leurs opinions de philantropes sauf pour les facho du FN et les SDF qui font chier dans le métro avec leurs journaux à la con et quand même ils pourraient se laver ça coûte rien c’est un minimum, c’est pas humain de puer comme ça, si notre société mute donc au quotidien, le JCD, nouveau ou pas, garde des atavismes indécrottables.
L’ambition continue de pousser notre jeunesse, même que ça l’emmerde sérieux, en plein retour de la vague séveunetinienne. Alors, pour faire comme si, le NJCD est parti à l’assaut des franges de la population qui pourraient lui permettre d’assurer à la fois vis à vis de l’autre sexe et de la hiérarchie, mais sans trop s’en donner l’air, juste histoire d’assurer son avenir.

Aussi, le look de pédé rebelle connaît-il un succès retentissant. Nous voici en pleine période de tolérance et de solidarité sidaïque, où la fornication est une tragédie quasi officielle et pour ainsi dire subventionnée, mis à part pour quelques bastions conservatholiquissimes trop ridiculement inférieurs en nombre pour qu’on ne profite pas de l’occasion de règler ses comptes avec son éducation judéochose, le tout dans une atmosphère de jubilation intense proche de l’extase -qu’est-ce qu’on est bien, là, tous ensemble, à bouffer du curé ! Et le NJCD, en bon visionnaire se précipite dans le créneau. " Messieurs-Dames, n’entendez-vous pas la voix de votre peuple qui gronde et qui a faim, à ce qu’on dit dans Libé ? " " Honte sur vous, qui crééz une société d’exilés ! "

Mais ne vous méprenez pas ! Ne tombez pas dans le piège que le NJCD vous tend, à son corps défendant d’ailleurs (que pourrait-il faire d’autre ? Et que feriez-vous, vous, si l’on vous précipitait au milieu de la foule, une mitraillette entre les mains, et qu’on vous glissait à l’oreille " Ecoute petit, le truc, c’est que vous êtes trois millions, et qu’il n’y a presque plus de hamburgers ... " ?)
Le NJCD, même râleur, même efféminé, continue sa marche inexorable vers le confort moderne ! Il a toujours dans les yeux des rêves de pavillon, de combiné magnétoscope-laser video à huit têtes et de BMW Z3, sans parler des vacances d’hiver au soleil ! Et c’est désormais dans les plis du Canard qu’il cache le numéro du jour de l’Equipe et de la Tribune !

Virtuel, le cadre ? Voir ! C’est qu’il est bien concret, notre jeune loup. Ce qu’il a de plus virtuel, c’est justement ces quelques conquêtes, cheveux courts et favoris rockhainerôle, qui lui permettent de marcher tranquille dans Paris le soir, de faire peur à papa sans énerver la population barbésienne, et de claquer sans inquiétude, même dans les plus mal famés des " trauquaîts " du quartier latin, l’argent qu’il a dûrement gagné à la sueur du front de son équipe (jadis, on disait " subordonnés ", mais le NJCD a oublié son orthographe, alors que " équipe ", suffit de jeter un coup d’oeil dans le canard ...!).
Et puis, quand l’âge de raison le rattrapera (d’ici quelques mois, le temps de recevoir son premier décompte), il pourra enfin oublier la honte. Il pourra enfin parler oseille avec ses amis. Ils comprendront ensemble ce que disaient leurs parents, à propos de la vie chère et de ces putains de politicards de l’Elysée qui font rien qu’à les racketter, et tout ça pour qui, hein, je vous le demande ! Y a pas moins de misère dans les rues depuis qu’on a supprimé les allocs’ aux gens comme nous ! C’est à vous décourager d’avoir des enfants, non ! Ouvaton, je vous jure, kivanoussortirdela, c’est pas étonnant que l’autre borgne fasse des scores pareils aux élections, moi, je commence à comprendre les gens ! Alors ...

Alors on ne sera plus très loin de la mèche sur le front façon jeune-milicien-maladif. La roue tourne, les enfants, la roue tourne ! Vous verrez à notre âge ! A 20 ans, nous aussi on avait des illusions ! Mais la vie se charge vite de nous remettre dans le cadre. D’ici la prochaine génération, les éprouvettes nous auront bien révélé un autre virus, qui pourra aller avec une nouvelle coupe de cheveux et une manière quelconque de nous raser les poils.

 
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés